AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

Fiches personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Fiches personnages Mer 18 Sep - 16:09


Myriam P. Mathers

La vie est un rêve... Vis tes rêves.



× Nom complet : Mathers
× Prénom : Myriam Pepper
× Âge : 27 YO
[x] Métier
× Si métier : Ostéopathe
[×] Cheval Propriétaire
× Célébrité choisie : Gwyneth Paltrow


Histoire

« J'ai toujours vécu dans le monde des chevaux. Depuis toute petite... Aussi loin que je me souvienne. Mon père avait quitté ma mère quand il avait apprit qu'elle était enceinte. Elle s'était alors réfugiée chez sa propre mère, qu'elle avait quitté quelques années plus tôt sans garder de contact. Mais ma grand mère, malgré son air sévère, n'était pas rancunière. Pas envers sa fille, enceinte en plus de cela...

Ma grand mère tenait un centre équestre porté sur le dressage. Elle donnait des cours et menait son affaire d'une main de fer, même si elle enfilait parfois un gant de velours. Sa fille unique, ma mère, n'aimait pas du tout les chevaux. Mais si elle voulait rester chez sa mère et avoir un toit, elle devait mettre la main à la patte. Ce qu'elle fit, jusqu'à mes un an. Après... Et bien après elle est parti. »

« Elle t'as abandonné ? »

« Euh... Et bien non... Enfin... Pas tout à fait. Elle ne m'a pas laissé au bord d'une route, j'étais avec ma grand mère. »

*Un instant de silence durant lequel les deux jeunes gens se dévisagent, sans pour autant que Liam ne dise un mot de plus...*

« Enfin bref, j'ai grandi avec ma grand-mère dans ce centre équestre et j'ai été élevée par elle. Mais je n'en veut à personne tu sais. C'est comme ça, c'est la vie. Parfois ça ne se passe pas comme ça devrait. *Elle hausse des épaules.* Enfin... En attendant, ma grand mère m'a beaucoup apprit, surtout concernant les chevaux. Elle m'a apprit à monter dès que j'ai pu poser mes fesses sur un cheval soit... à quatre ans. Elle n'avait pas de poney et elle ne voulait pas s'encombrer d'un alors... Elle m'a directement mise à cheval. Elle avait beaucoup de chevaux ibériques... Pour le dressage. D'étalon surtout, parce qu'ils ont une très grande prestance...

Ne me regarde pas comme ça ! Tu m'as demandé de te raconter ma vie alors je te raconte mais ne fais pas l'étonné ! »

*Liam lève les bras, innocent.*

« En tout cas, ça m'a beaucoup servi. Bref. J'ai suivit des cours par correspondance durant toute ma scolarité. J'ai eu un diplôme dans l'élevage... Je ne sais plus l'intitulé exact. Un BAC Pro... Enfin... Ce que je veux dire, c'est que je passais le plus clair de mon temps aux écuries et que je ne rencontrais pas grand monde à part les cavaliers. Je n'avais pas vraiment de vie en dehors du centre équestre. Mais comme je suis plutôt timide et introvertie, ça ne me posais pas de problème...

Quand j'ai eu vingt ans, ma grand mère m'a envoyé à Vienne, pour que je fasse deux ans à l'école de dressage et que je découvre les vraie rudiemment du dressage. J'ai fait un an d'apprentissage et un an de compétition avec eux, avant de revenir. Là, j'ai été chargée de l'éducation des jeunes chevaux, parce qu'entre temps, ma grand-mère avait ouvert la banche élevage de son affaire... J'en ai profité pour passer un diplôme d'ostéopathe équin en accéléré... J'aimais beaucoup... »

« Mais... ? »

« Mais on a apprit le décès de ma mère et ma grand mère a été anéantie. Je n'étais pas prête à reprendre les rênes du centre, je n'avais pas les épaules pour... J'ai galéré pendant cinq ans avant de finir par vendre... Ma grand-mère a été placé en maison de repos... J'ai bossé un peu de temps dans un élevage de chevaux de compétition avant de rejoindre Full Horse. Mais comme tu le sais, c'est difficile de rester à flot... »

« Oui... »

*Myriam le regarde tendrement alors qu'il a le regard dans le vague.*

« Tu veux savoir autre chose ? »

« On a toute la vie devant nous pour ça non ? »

*La jeune femme sourit et acquiesce. Le début d'une nouvelle histoire passe par le deuil d'une autre...


Caractère

« Timide - Effacée - Gentille - Généreuse - Souriante - Aimante - Loyale - Sérieuse - Pleine de bon sens - Logique - Émotive - Drôle - Excessive - Anxieuse - Nerveuse - Paranoïaque - Rationnelle - Maniaque.

Si je devais résumé mon caractère, ce serait en ces quelques mots. Bien sûr, il y en a certainement d'autres, mais se sont les principaux. On me reproche parfois mes qualités comme des défauts et mes défauts comme des qualités, mais c'est au bon plaisir de chacun... Ce que l'on me reproche le plus, c'est souvent ma timidité, et dans le monde de compétition que j'ai côtoyé, mon manque de férocité... Maintenant, c'est à vous de juger ! »







A propos de Toi

× Ton prénom : Moa.
× Tu as découvert le forum ... Dans tes cheveux ! (a)
× Tu as un parrain, peut-être ? Liamounet !
× As tu lu le règlement ? C'est que mine de rien je suis pas encore certaine...
× Autre : Les fleurs, cey la vie ! manger des fleurs !



fiche de présentation by Enzo A. Levy



avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Mer 18 Sep - 16:13


Logan G. Harcher

Love is Unbreakable...



× Nom complet : Harcher
× Prénom : Logan Gabriel
× Âge : 24 YO
[x] Métier
× Si métier : Moniteur de CSO
[×] Cheval Propriétaire
× Célébrité choisie : Orlando Bloom


Histoire

La ville. La grande ville. Celle avec des immeubles, des arbres en cage et de l'air pollué. Celle avec ses voitures et son bruit incessant. Celle que l'on aime et que l'on hait. Celle que l'on veut fuir mais qui nous attire. Celle avec ses lumières qui ne dorment jamais. La ville. La grande ville de l'amour. Paris...

Jusqu'au lendemain de ses cinq ans, Logan était un petit garçon tout ce qu'il y avait d'ordinaire. Il allait à l'école, comme tout les petits garçons de son âges aux alentour de chez lui, et s'échinait à être un bon élève, pour faire plaisir à sa mère. Son père, PDG d'un grand nom parisien, travaillait beaucoup, n'était pas souvent là, mais était très fier de son fils. Sa mère, chirurgien émérite, n'était pas très souvent là non plus. Mais l'année de ses cinq était différente. Cette année là, sa mère était là pour les fêtes, parce qu'elle était enceinte. La perspective d'avoir un petit frère ou une petite soeur plaisait sans plus au petit garçonnet, déjà timide. Mais il s'y faisait. Pour l'instant, il ne l'avait que pour lui et en profitait. Seulement, ça n'allait pas durer. Mais cette année de ses cinq ans était exceptionnelle pour autre chose. Il eut un déclic. C'était le lendemain de son anniversaire, et sa mère l'avait emmené au jardin des plantes pour construire un bonhomme de neige. Et là, dans une allée, ils avaient vu une calèche passée, attelée à deux chevaux gris clair. Ils trimbalaient deux mariés aux visages rayonnants. Mais Logan ne les avait pas vu. Ce qu'il regardait, c'était les chevaux. A ce moment là, du haut de ses cinq ans, il su qu'il voulait faire du cheval et sans doute travailler dedans. Mais il ne fallait pas être encore trop ambitieux là dessus... Deux jours plus tard, il avait une petite soeur, qu'il détesta durant de longues années, avant qu'elle n'atteigne un âge respectable et cesse d'être bête, soit ses douze ans à elle.

La petite soeur de Logan était la chouchoute de la maison. Après elle, sa mère ne voulait pas d'enfant et pour régler le problème, elle avait subi une intervention deux ans après la naissance de Kayla. Logan avait sept ans et ne comprenait pas encore tout ce qu'on lui disait. Mais il avait comprit qu'il n'aurait personne d'autre de plus pour lui voler la vedette. Parce qu'en effet, ses parents étaient déjà un peu sévère avec lui, ais désormais ils l'étaient encore plus. C'était lui le grand, c'était lui qui devait montré l'exemple. A son plus grand malheur. On lui inculqua les bases et plus encore du parfait petit aîné. A toujours devoir être bon élève, bien parler, être poli, aider les gens, ne pas faire de bêtises et autres simagrées. C'était bien beau, sauf que le petit garçon y vit sa jeunesse écourté. Qu'est-ce qu'un enfant s'il ne peut pas faire de bêtises ? Il se renferma peu à peu sur lui même, devenant timide plus qu'il ne l'était déjà et ses seuls rêves de liberté se résumait à s'imaginer sur le dos d'un cheval. Et l'hiver de ses huit ans, il prit la décision d'en faire part à ses parents. A sa façon.

« Je veux faire du cheval. »

Un silence de plomb tomba sur la table du brunch dominical. Un échange de regard entre ses parents, puis un haussement d'épaule de son père.

« On verra ça à la rentrée prochaine. »

La conversation fut écourtée, disparue dans la tête des parents, mais le mois de septembre suivant venu, le garçonnet ne manqua pas de le rappeler à tous. Et après un grand argumentaire, son père accepta...

Le garçon commença donc l'équitation à huit ans et demi, dans un centre équestre de Fontainbleau. Cette relative campagne l'émerveilla en même temps que les poneys qu'il montait. Il avait pour moniteur un ancien militaire, de la veille école, qui était sévère avec ses élèves. Mais cela ne changeait guère le petit homme. C'était pareil à la maison. Il chutait souvent, mais il aimait toujours autant le cheval et ne s'en lassait pas. Il commença les concours de saut interne vers onze ans, après avoir passé ses trois premiers galops. Et à douze ans, il obtint sa première victoire. Sa mère fut folle de joie. Son père sourit. Sa petite soeur le jalousa un moment et réclama de faire un sport elle aussi. Elle fit de la danse classique. L'opéra séduisait bien plus son père que la campagne.

A quinze ans, le petit homme savait qu'il voulait travailler dans le monde des chevaux. Il avait passé ses six premiers galops et enchaînait les compétitions, sans délaissé pour autant ses cours, car son père le menaçait à chaque mauvaise note de stopper l'équitation. Mais Logan persévérait dans les deux sens et bientôt, il annonça ses intentions à ses parents. Il fit bien sûr scandale et arrêta l'équitation de force. La révolte qui se dessina en lui fut de courte durée. Il avait apprit que la vengeance personnelle ne menait à rien. Mais il était bien décidé non seulement à suivre sa voie, mais aussi à prendre une petite revanche sur ses parents. Sa vie sans l'équitation n'était pas grand chose. Il s'engagea alors auprès d'associations en temps que bénévole. Sous l'oeil de son père, un peu suspicieux. A dix-sept ans, il passa son bac S qu'il réussit avec mention. Et il s'engagea dans une faculté de médecine.

Mais c'est lors de son dis-huitième anniversaire qu'il créa la surprise. Il plaqua tout le monde, attrapa un taxi au vol et fila droit vers son centre équestre. Il avait toujours garder contact avec son moniteur, qui n'avait pas l'air de vieillir malgré le temps qui passe d'ailleurs. Il avait enfourché un cheval et suivit le cours de saut particulier que lui avait donné le militaire. Le lendemain à son retour chez lui, sa mère avait la migraine, sa soeur pleurait et son père était fou de rage. En plus de cela, ses valises étaient sur le pallier. Il embrassa sa soeur, croisa le regard de son père, écrivit une lettre pour sa mère et reprit un taxi, mais cette fois, avec ses valises et un sourire au coin des lèvres.

Il était libre. Et bien plus encore.

Il se réfugia au centre équestre où il poursuivit sa formation de cavalier là où elle avait prit fin et passa son dernier galop. Là, il travailla. Au début comme palefrenier, puis groom pour certains cavaliers et enfin, donna des cours aux plus jeunes débutants. Il passa les diplômes adéquat et monta peu à peu en grade pour finalement sortir les chevaux de quelques cavaliers en concours et donné des cours aux plus âgés. Il réussit à s'acheter un petit appartement et se fit une vie tranquille, avec ses codes et sa routine. Jusqu'à un certain matin...

« T'as du courrier gamin ! »

Logan s'approcha de l'enveloppe que lui tendait le militaire et l'ouvrit. C'était un studio de cinéma qui voulait qu'il donne des cours à quelques acteurs en vu d'un film dont une parti se tournerait non loin. Le jeune homme de vingt deux ans fit de grands yeux mais accepta cette entorse à sa routine. C'est là qu'il rencontra Liam. Sans doute un de ses meilleurs élèves, qui regardait le saut avec un sourire mais qui ne s'appliquait qu'en dressage. Les deux hommes sympathisèrent et le futur cavalier de Full Horse offrit même un petit chiot au jeune moniteur. Légolas, se nommait-il. Un petit berger australien merle. Une merveille, aussi calme que son propriétaire. Liam plaqua le tournage et s'en fut dans une école nomade. Mais il envoyait toujours des cartes postales à son ami moniteur.

Jusqu'au jour où il lui envoya une vraie lettre... Avec à l'intérieur, un projet alléchant...


Caractère

Logan est tout d’abord quelqu’un de très gentil et amical, c’est le genre de personne qui aime tout le monde et que tout le monde apprécie. Calme et discret, ce n’est pas quelqu’un que l’on remarque au premier abord. Il a une douceur dans la voix, qui fait qu’on est captivé par ce qu’il raconte, ce qui peut s’avérer utile pour son travail. Avec son air passionné et sa tendance à sourire à chaque fin de phrase, il est difficile de lui résister. Son travail est très important pour lui, intelligent et intéressé, il s’est toujours donné les moyens de réussir, son ambition lui a permis d’exceller. Minutie et sérieux sont de rigueur. Il aime réussir et ne supporte pas de baisser les bras avant d’avoir atteint son objectif. Malgré cela, ce n’est pas une personne que l’on pourrait qualifier de courageuse, mais plutôt de fragile, il a dû mal à affronter les gens et la réalité, ne supportant pas de blesser un autre par des méchancetés. Honnête oui, mais être totalement franc est parfois difficile. Pacifiste, sûrement trop gentil, et parfois encore un peu trop enfantin. Il se comporte souvent comme un père, protecteur et attentif, voulant toujours aider les autres. C’est quelqu’un d’assez modeste, qui ne se rend pas vraiment compte de son charme naturel et de tout le bien qu’il tente de faire autour de lui. Pour lui c'est habituel de prendre soin de son prochain avec une ouverture d’esprit et un optimisme hors norme. Parfois un peu trop sévère avec lui-même malgré tout. Toutefois un peu tête en l’air et maladroit, sensible et trop rêveur. Il aime la stabilité et n’apprécie pas franchement le changement et l’aventure. En soit, c’est une personne qui a l’air plutôt « parfaite » mais qui souffre d’un grand manque de confiance en lui, et qui est très timide quand il faut qu’il parle de lui. Elle tente de faire du meilleure qu’il peu, mais ce n’est jamais assez suffisant pour lui.







A propos de Toi

× Ton prénom : Moa.
× Tu as découvert le forum ...  Dans mes favoris. Enfin je crois.
× Tu as un parrain, peut-être ? Euh... RED !
× As tu lu le règlement ? Pff... Elle est chiante cette question à la fin ! Oui ! Twisted Evil 
× Autre : I Twist Again *0*



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Ven 25 Oct - 11:34


Angora R. K. Watkins

La vie, c'est comme un mur d'escalade ; c'est haut, plein de prises et quand on tombe, ça fait mal.



× Nom complet : Watkins
× Prénom : Angora, Rosea, Kiara
× Âge : 19 ans, née un joli soir de juillet à Miami.
[×] Mission
× Si métier :
[×] Cheval Propriétaire
× Si Cheval Demi-pension :
× Célébrité choisie : Kaya Scodelario


Histoire

« Angora ! Cesse de me regarder de cette façon ! »

Le père avait parlé, elle n'y pouvait rien. La petite fille baissa le regard et écouta sans broncher le reste du sermon. Elle avait six ans, et elle venait de mettre les vêtements de sa mère pour jouer. Le dressing parental s'en retrouvait sans dessus dessous et en plus de cela, une robe de bal chère au coeur de sa mère avait été tâchée de chocolat. L'enfant avait été conçue pour l'héritage. Dans cette famille, les femmes devenaient de grandes femmes, et les hommes, de grands politiciens de ce monde. Pour sa famille proche, c'est sa mère qui commandait pour l'essentiel, mais elle n'avait pas de chance, son père était aussi un homme important. Elle avait donc une gouvernante pour s'occuper d'elle, et rien d'autre. Son père n'était là que pour parfaire son éducation -la gronder en somme- et sa mère... Sa mère l'ignorait complètement. Sa mère ne voulait pas d'elle, elle avait du faire une pause dans sa carrière de femme d'affaire pour la porter et la mettre au monde et elle avait ensuite travailler très dur pour retrouver un ventre plat et la ligne de mannequin qu'elle arborait avant son arrivée. Alors sa mère l'ignorait, au lieu de la détester ouvertement. Elle trouvait son seul réconfort avec Claire, sa gouvernante actuelle, mais après cet épisode, Claire disparu de sa vie, pour son plus grand malheur...

***

La jeune Watkins, se mordant la lèvre inférieure, regardait avec un sourire le match de polo qui se déroulait devant elle. Dans sa robe portefeuille et avec son petit chapeau sur la tête, elle était au bord du terrain, ses petits talons s'enfonçant dans l'herbe. Un cheval la frôla, mais elle ne bougea pas d'un poil pour autant et son sourire s'agrandit même. Elle avait douze ans et réussi à semer Nany Beth, l'horrible bonne femme venu d'Angleterre pour remplacer Claire. Elle la détestait et son plus grand passe temps était de lui faire les pire crasses, tout en évitant de se faire accuser. Elle y arrivait souvent.

Le match s'emballa un peu. C'était presque la fin du premier chukka. La jeune femme se retint de crier, car l'étiquette qu'il lui avait été inculquée était quand même vivace. Elle serra les mains devant elle en trépignant. Son équipe favorite avait la balle et s'apprêtait à marquer. Sauf que les choses ne se passèrent pas comme ça. Une sangle lâcha brusquement, le cavalier chuta. Son maillet frappa le ventre du cheval, qui prit peur et fonça droit devant lui, droit sur Angora.

« Angora ! »

Son père s'éleva derrière elle et fit peur au cheval qui vira de cap. Aussitôt, plusieurs hommes allèrent à la rescousse de cheval et du cavalier. Le père effrayé saisi les épaules de sa fille et la retourna vivement en ayant la ferme intention de la gronder pour cette inconscience, mais il se retrouva déconcerté par le grand sourire de sa jeune fille. Elle sautilla sur place, surexcité.

« – Je veux faire du polo ! »

***

« Hey Go', t'es certaine que t'as appris à monter dans ce pays ? »

Le rouquin rigola doucement en voyant la demoiselle se dépatouiller comme elle pouvait avec ses étriers trop long. Elle avait maintenant dix-sept ans et passait l'été dans le fin fond du Montana, loin de sa Miami natale et favorite. Son père voulait qu'elle apprenne un peu la vie, et qu'elle s'éloigne de sa « mauvaise fréquentation ». Elle été donc aller dans le ranch d'une famille éloignée, dans lequel elle retrouvait des cousins tout aussi éloignés. Elle eut un sourire faux envers le jeune homme qui avait juste un an de moins qu'elle et chaussa d'un coup sec son étrier, avançant par la même occasion ses rênes pour que l'étalon qu'on lui avait mit entre les mains avance.

L'idée de passer son été ici ne l'enchantait pas. Mais elle n'avait pas vraiment le choix. Autant qu'elle trouve un moyen de s'amuser pour que le temps passe plus vite. Mais si ce rouquin s'obstinait à l'emmerder, elle n'irait pas bien loin. Son copain par contre, un brun tout à fait craquant était beaucoup plus à son goût, et bien plus sympathique... Il était un peu timide mais s'il passait le reste de l'été avec eux, celui ci n'en serait que plus agréable...

***

« Mademoiselle Watkins, est-ce que vous comprenez que ce que vous avez fait est grave ? »

La jeune femme soupira et détourna le regard pour fixer son regard sur le building d'en face. Depuis qu'elle avait déménager à New York à cause du travail de sa mère, les choses ne tournaient plus très rond. Sa mère la détestait ouvertement, et son père ne cessait de lui dire qu'elle faisait la honte de sa famille. Pourtant elle avait de bons résultats scolaires. Bon, elle se droguait depuis peu, sortait beaucoup et se retrouvait souvent au poste pour conduite en état d'ivresse. Et cette fois, elle était devant son avocat pour détention de drogue. Mais à part ça, elle ne faisait rien de mal.

« Le juge veut vous envoyer en maison de redressement. Mais cela entachera considérablement votre dossier scolaire et vous fermera les portes des plus grandes écoles... Si tout ce que vous avez fait jusque là ne l'a pas déjà fait...
– Il n'y a pas d'autres solutions ? Une maison de réinsertion ou je ne sais pas moi... Un pensionnat ? Un école ? »

L'avocat soupira en se creusant la tête. La jeune femme était désespérante. Elle avait dit tout cela sur le ton neutre de la personne qui s'en fiche, mais à qui on a ordonné de sauver les meubles.

« Il y a peut-être une solution...
– Laquelle ?
– Une écurie nomade, qui a déjà accueilli des personnes en difficulté. Et comme vous êtes cavalière...
– D'accord. Mais je veux un cheval. »

***

« Père, je sais reconnaître un cheval de polo quand j'en vois un et ça, c'est pas un cheval de polo.
– Et bien tu sais quoi ? Je n'en ai rien à faire. C'est un cheval. J'ai eu la bonté de l'acheter à l'écurie de polo dans laquelle tu monte, alors ne viens pas me dire ce que j'ai à faire. Ce n'est pas moi qui évite la désintox en allant dans une écurie nomade.
– Ok ! Ok. »

L'homme soupire en regardant le tarmac. Il laisse tout de même à sa fille le loisir d'utiliser le jet privée de la famille pour rejoindre le Haras.

« Écris-moi de temps en temps. Un e-mail ne tue personne.
– Ok.
– Bon vol.
– Merci. »

Ils échangèrent un faible sourire et la demoiselle sortit rejoindre l'hôtesse qui l'attendait. Elle n'avait guère envie d'aller là-bas mais elle n'avait pas le choix. Alors autant prendre son mal en patience...


Caractère

Arrogante ; Ça, c'est un fait, la demoiselle ne manque pas d'arrogance et d'allant. Elle a plutôt tendance à prendre le monde d'en haut, même si elle n'est pas si grande que cela. Particulièrement si vous lui manquez de respect ou que vous lui êtes de la plus grande inutilité.

Têtue ; Quand la jeune femme a quelque chose en tête, elle fera tout pour l'avoir et elle ne changera pas d'idée tant qu'elle ne l'aura pas. En plus d'être têtue, elle est bornée et soutiendra ses idées, même si elle a tord. Elle aime avoir le dernier mot et fera tout pour l'avoir. Quelqu'en soit les conséquences.

Sensuelle ; De ce côté là, la jeune femme ne manque pas de charme, c'est un fait. Que se soit face aux hommes ou aux femmes, elle ne manque pas d'imagination et a un sacré appétit... Elle sait aussi être assez manipulatrice pour obtenir ce qu'elle souhaite de quelqu'un ou porter toutes situations à son avantage.

Pétillante ; Malgré tout, la jeune femme ne manque pas de créativité et de pep's. Plutôt optimiste bien que directe, elle sait profiter de l'instant présent sans se prendre la tête. Adepte du fun, elle ne manque pas une occasion de s'amuser. Et n'hésite pas à entraîner avec elle ses amis.

Loyale ; La demoiselle n'a pas beaucoup d'amis mais quand elle en a, elle leur est fidèle et loyale. Un véritable roc elle est toujours prête à soutenir et aider ceux qui lui sont proches. N'ayant pas cela dans sa famille de sang, elle s'est faite sa propre famille et leur est sûre.

Charismatique ; La demoiselle n'a pas peur de parler en public et elle a même une certaine prestance face à la foule. Elle ne manque pas de mordant d'ailleurs et n'hésitera pas à défendre ses point de vue, quelque soit la personne qu'elle a en face.

Inconsciente ; Il arrive que la demoiselle face des choses dangereuses sans se rendre compte qu'elle le sont. Un peu tête brûlée, elle n'hésiterait pas à sauter au dessus d'un feu de joie juste parce qu'on lui en a fait le pari. Et c'est comme ça pour tout, même à cheval...






A propos de Toi

× Ton prénom : Parce que vous pensez vraiment que je vais vous le dire ? Mouhaha ! c'est beau l'espouaaar ! ^^
× Tu as découvert le forum ... Hum. Je crois vraiment que c'est grace à mes favoris (après 8 fiches de réflexion...)
× Tu as un parrain, peut-être ? J'aimerais mais non.
× Autre : Je vous aiiiiiiimmmmeeeuuuuh !



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Ven 27 Déc - 20:17


Ale Cowie

La vie, c'est comme une boîte de chocolat ; tu sais jamais sur quoi tu vas tomber.



× Nom complet : Cowie
× Prénom : Alejandro dit "Ale"
× Âge : 29 YO
[×] Mission
× Si métier :
[×] Cheval du Haras
× Si Cheval Demi-pension :
× Célébrité choisie : Nick Yougquest


Histoire

"Pour faire court et pour commencer, je n'ai aucun souvenir de mon enfance. En tout cas, rien avant mes onze ans. Je n'aime pas vraiment mentir, même si omettre la vérité est devenue une de mes spécialités. Alors je ne vous dirais pas que je me souviens de comment j'ai vécu dans ma tendre enfance. Je sais juste de façon logique que ma mère est morte quand j'étais petit, car je n'ai absolument aucun souvenir d'elle. Je ne sais même pas à quoi elle ressemble, je n'ai pas demandé de photos. Je peux simplement vous dire que j'ai passé mon adolescence dans un internat militaire. Je suis maintenant tueur à gage professionnel. Et je m'appelle Ale. Bienvenue dans mon quotidien."

La grisaille emplissait le ciel, mais ce n'était pas une raison suffisante pour le jeune homme d'enlever ses lunettes de soleil. Emmitouflé dans sa veste en tweed, la capuche grise de son sweat sortant dans son dos, il attendait sagement assit en terrasse d'un café New Yorkais. Sa mâchoire bougeait au rythme de ses mâchonnement. Ses jambes, étendues sous la table dans une paire de jeans noire étaient parfaitement immobiles. Il respirait le calme et l'assurance. Il avait ce regard sympathique et cette fossette au menton qui est pour beaucoup irrésistible. Il avait tout pour lui à vrai dire. Il le savait. Mais dans son métier, cela n'avait aucune valeur aux yeux de ses clients. Et il était d'ailleurs se le point d'en rencontrer un, de client...

La femme, d'un certain âge, n'en avait pourtant pas perdu toute sa classe et sa superbe. Entourée d'un manteau de fourrure brun, perchée sur une paire de talons hauts à fond rouge, des bas noirs enserrant ses jambes. Elle marchait vite, regardant à peine où elle posait les pieds depuis l'arrière de ses lunettes de soleil. Les cheveux tirés en un chignon banane serré, elle regardait haut. Quand il la vit, Ale sourit et la reconnue de suite, même s'il n'avait jamais vu son visage. Depuis qu'il était à son compte il avait beaucoup de client de ce genre. Qui dégoulinait de richesse et d'égoïsme. Il ne s'étonnerait d'ailleurs pas que cette femme là veuille la mort de son mari ou de son père... Une vie pour du fric ! Il aurait du en faire sa devise...

Elle balaya la terrasse du regard et s'arrêta sur lui, abaissant ses lunettes pour regarder par dessus.

- Mr. Cowie ?
- Exact. Christine Reg ?
- Oui.
- Je vous en prit prenez place.


Elle hésita un instant avant de reprendre la parole sans s'asseoir.

- Ici ? En pleine rue ?
- J'aime le grand air.


Il sourit, relevant vicieusement un seul coin de ses lèvres en enlevant ses lunettes. La femme le dévisagea et fini par s'installer en face de lui, toujours aussi enroulée dans son manteau de peau de bête.

- Alors dites moi tout ! C'est pour qui ?

Elle jeta des regards inquiets autour d'elle avant d'enlever elle aussi ses lunettes de soleil. Ale rigolait intérieurement. Ses clients étaient souvent très inquiets de ce qui les entourait, développant un côté paranoïaque qui le fascinait. Finalement, la femme prit une inspiration et entama les choses sérieuses.

- C'est ma fille...
- Elle a un petit copain gênant ?


Tiens ? Ça changeait des maris...

- Non. Je veux l'éliminer elle.

Ah ?! Le jeune homme haussa des sourcils sans pour autant cesser de sourire. Ça devenait intéressant...

- Parfait. Et où est-ce que je peux la trouver ?
- Elle fait parti d'une académie nomade ; Full Horse. Elle élève des chevaux.


Il sourit de plus belle. De mieux en mieux.

- Vous savez monter à cheval ?
- Ne vous en faite pas pour moi. Je saurais.


Il tendit la main pour serrer celle de la femme. Cette Christine Reg était fascinante. Rares étaient ceux qui voulaient voir leur progénitures mourir avant eux. En attendant, il avait pas mal de boulot devant lui et un billet d'avion à prendre. Louna Reg, gare à toi...


Caractère

Ale... Un type si mystérieux et pourtant... Pourtant si accessible... Alejandro n'est pas un méchant comme on le pense. Certes, il est pas tout à fait très gentil et tout à fait tout blanc comme gars, mais il n'en est pas pour autant tout noir. Il a, comme on dirait, un bon fond. Pas ce genre de bon fond des super-héros qui ont de l'honneur, des valeurs, un sens de la loyauté plus grand qu'eux etc. Non. Ale n'est pas loyal. Il n'a pas d'honneur pas plus qu'il n'a d'égo. Et il n'a pas non plus énormément de valeur. Seulement une poignée de principes qui régissent sa vie et lui évite de tomber dans les pièges que la vie lui tend. Car quand on est à tendance sociopathe, cela peut vite devenir compliqué de ne pas tomber entre les mains des autorités...

Ale est donc un type bien, dans le sens où si vous avez un problème (et que vous n'êtes pas sa cible), il vous aidera sans sourciller. Il est généreux et souriant. Agréable à vivre en somme. Il a de l'humour en plus de ça et est intelligent. Au premier regard, il pourrait avoir toutes les qualités de l'homme parfait. Un corps de rêve, de l'humour, du savoir-vivre, de la générosité, de la polyvalence (un McGyver en puissance)... Mais étrangement, le côté professionnel de sa vie occulte tous les autres...






A propos de Toi

× Ton prénom : Je l'ai oublié ! (a)
× Tu as découvert le forum ... Au tout début ? La toute première fois ?? Je sais plus.
× Tu as un parrain, peut-être ? J'aimerais mais non.
× Autre : Muhahaha !



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Dim 22 Juin - 18:22


Kam Gilroy Peak

Petite citation personnelle qui colle avec votre personnage



× Nom complet : Peak - Creighton
× Prénom : Kam, Gilroy
× Âge : 22 YO (né un 9 Juillet)
[×] Mission ou [] Métier
[×] Cheval Propriétaire ou [] Cheval Demi-pension ou [] Cheval du Haras
× Célébrité choisie : Nick Bateman


Histoire

BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA


Caractère

Jusqu'à ce jour, Kam n'avait pas eu le loisir de s'exprimer. A vrai dire, depuis tout jeune, il ne faisait qu'appliquer ce qu'on lui demandait de faire avec toute l'obstination dont un gamin pouvait faire preuve. Brimé depuis son plus jeune âge, il s'est fabriqué une carapace digne des plus grands et il ne laisse voir ce qu'il y a en dessous que peu souvent. Mais il y a une explication à cela... À vrai dire, Kam lui même ne sais pas trop ce qu'il y a en dessous, de cette carapace...

La carapace de Kam n'est pas compliqué en soi. Personnage que les années et les claques ont rendues maniaque et presque psychorigide. Jamais il ne lui viendrait à l'idée de sortir du programme qu'on lui a fait, ou imposé. Il s'applique à suivre scrupuleusement ce qu'on lui demande, quelle que soit la demande, même s'il y a certaines limites. Ses parents ne supportant pas l'échec, Kam se devait d'être parfait, ou de frôler la perfection, dans tout ce qu'il entreprenait. Et c'est cette idée de toujours devoir atteindre la perfection qui l'anime en surface.

Mais depuis quelques temps, le jeune homme commence à se rebeller. Crise de l'adolescence en retard ? Peut-être bien. Toujours est-il que le jeune homme est en pleine découverte de lui même. Certes il se connaît tout de même. Connaît ses possible limites, mais il reste encore naïf et innocent sur pas mal de choses...

Bien qu'il ai désormais vingt ans passé, il ne connaît pas les femmes par exemple et est très peu sorti. Son désir de rébellion le rend un peu colérique et met à mal le pragmatisme et le rationalisme dont il faisait preuve jusque là. Malgré tout, il n'est pas en colère contre le monde entier. Et bien que son sérieux de prime abord le fasse paraître un peu froid, il s'avère être chaleureux au fond, bien que très maladroit. Vivre loin de sa génération et toutes ses frasques ne lui a pas fait que du bien au niveau social. Il a donc pas mal à apprendre dans ce domaine. Imaginez donc un gamin dans le corps d'un jeune adulte à qui il fallait tout apprendre... Qu'en feriez-vous ?







A propos de Toi

× Ton prénom : Répondre ici
× Tu as découvert le forum ...  Répondre ici
× Tu as un parrain, peut-être ? Répondre ici
× As tu lu le règlement ? Répondre ici
× Autre : Répondre ici



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Dim 17 Mai - 22:41


Solweig E. Porter

Je peux disparaître, mais vous, vous ne le pourrez jamais.



× Nom complet : Porter
× Prénom : Solweig Eshia
× Âge : 25 ans
[×] Mission
[×] Cheval Demi-pension
× Si DP : en cours de recherche
× Célébrité choisie : Scarlett Johansson


Histoire

« Prenez une page blanche. Ecrivez. Dites moi ce que vous voulez que je sois. Vous avez le choix. Je peux être n'importe qui, aller n'importe où, faire n'importe quoi. Votre imagination est ma seule limite. Sachez juste une chose, et ne l'oubliez pas : je peux disparaître, mais vous, vous ne le pourrez jamais. »

Ma mère était militaire. Elle travaillait dans l'armée de l'air, elle était pilote. Un jour elle a été blessée, et elle a décidé de faire un enfant. Elle s'est dit, autant prendre cette convalescence jusqu'au bout et comme un cadeau. Elle a prit deux ans de congés. La moitié a été prise en charge par l'armée, du fait de son opération, de sa convalescence et de sa rééducation. La seconde partie, elle a prit un congé sabbatique pour s'occuper de moi. Dans l'idée, c'était une bonne chose. Mais elle l'a regrettée ensuite, car elle n'a plus jamais été au niveau qu'elle avait avant sa blessure. Peut-être qu'elle a trop perdu ? Peut-être que sa blessure fut finalement un handicap ? Peut-être qu'elle n'avait plus envie de risquer sa vie après avoir eu un enfant ? Je ne sais pas, je ne veux pas le savoir. En tout cas maintenant, elle n'est plus sur le terrain, elle forme les autres. Mais je sens dans son regard l'envie, quand elle regarde ces jeunes recrues qu'elle a devant elle, prêtes a aller affronter les autres dans des guerres dont ils ne connaissent rien. Est-ce qu'elle était folle ? Peut-être. Je ne me pose plus la question. La plupart des militaires gardent des séquelles de leurs séjours au front, à la guerre, quelle qu'elle soit. Ils finissent par y aller par devoir, mais jamais par envie. La peur au ventre, suant à grosse goutte et serrant les dents. Quand ils rentrent chez eux, leurs familles ne les reconnaissent plus, ils vivent sans arrêt dans la peur. Mais ce n'était pas le cas de ma mère. Au début, personne ne comprenait pourquoi. Et finalement le verdict est tombé : elle était atteinte de la maladie d'Urbach-Whiete, un syndrome qui empêche de ressentir la moindre peur. Vous allez me dire que c'est utile pour un militaire ! En effet. Ça l'est vraiment.

Je n'ai pas de père. Attendez, c'est inexact. J'ai un père, mais je ne le connais pas. Je suis issu d'une FIV et ma mère a sélectionné un tube de paillette dans une banque. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il était malade, lui aussi. Il avait une analgésie congénitale, il ne ressentait pas la douleur. Il est mort à cause de cela d'ailleurs... Il avait très peu de chances pour que j'hérite de l'une ou de l'autre des maladies de mes parents. Le hasard de la génétique a voulu que je sois un cocktail des deux. C'est contraignant au quotidien, et pesant dans la vie. Les enfants n'aiment pas la différence et ils vous font payer votre étrangeté. Mais j'ai apprit très vite à passer outre, et a me faire très peu d'amis.

J'ai grandi dans la caserne militaire de ma mère. Il y avait là-bas une crèche, une école primaire, un collège et même un lycée. C'était pour moi un environnement normal, celui que j'avais toujours connu. Et tout naturellement, j'ai choisi la même voie qu'elle. Mais je ne suis pas devenue pilote, même si le pilotage d'engin, quel que soit sa nature, a fait parti de ma formation. J'ai d'abord été dans le corps tactique. Les déploiements stratégiques des corps au sol, à l'étranger. Ceux qui vont à la guerre. Je n'allais pas sur le terrain... Au début en tout cas.

J'ai toujours eu de très bon résultats scolaires. C'est en grande partie ce qui m'a aidé à évoluer très vite au sein de l'armée. Je n'était pas la meilleure partout, et bien heureusement. Mais je faisais toujours partie des cinq premiers des mes classes. et puis, j'avais des avantages certains... Mes entraînements pouvaient durer des heures, sans que je ne ressente l'appel déchirant des muscles douloureux qui demandent l'arrêt de la torture. J'encaissais les coups avec autant de faciliter que si je faisais la vaisselle. Je n'avais pas peur de m'engager, et d'aller là où même les meilleurs refusent. C'est cela, qui m'a fait me distinguer plus qu'autre chose et j'ai été formé à la polyvalence. A être ce que je suis maintenant : l'agent tout terrain. Celui à qui l'on confie les tâches qui demande discrétion et tact. Celui qui a apprit à se fondre dans la masse et qui, on le sait, ne divulguera aucun secret, car de toute façon, il n'existe aucun moyen de pression sur lui. Il ne connait pas la peur, il ne connait pas la douleur. Certes il peut mourir, mais jamais cela ne l’inquiétera. Ce qui rend l'homme faible, c'est la peur de qu'il ne connait pas. La peur de mourir, de perdre un être cher, de se retrouver seul, d'avoir mal. Mais quand on a souvent été seul, qu'on ne connait pas la peur, ni la douleur, que l'on n'a pas vraiment d'être cher... Comment nous briser ? On ne peut pas...

Je n'ai jamais été très proche de ma mère. La seule chose que l'on partageait, c'était les dimanches. Le dimanche, on pouvait sortir de la caserne, et faire ce que bon nous semblait. Petite, j'étais fascinée par les chevaux. Je trouvais que c'était des animaux majestueux. Je le suis encore, impressionnée. A six ans, j'ai eu un poney. Il était en pension chez une cavalière professionnelle, il tenait compagnie aux chevaux retraités de l'écurie. Je le montait tous les dimanches, ou presque. Il était gris, et avait déjà quinze ans quand je l'ai connu. La fille de la cavalière me donnait des cours, quand elle avait le temps. Elle aussi était militaire, elle avait connu ma mère à la caserne. C'est grâce à cette amitié que j'ai eu Einstein, le poney gris. C'était un welsh D. Il était grand pour moi, mais il est finalement devenu un peu trop petit avec le temps. J'ai monté jusqu'à mes dix-neuf ans. J'ai été contrainte d'arrêté à cause de mes débuts dans l'armée. Ma mère m'a toujours accompagné à l'écurie. Elle n'intervenait jamais dans mes leçons, que je sois seule à cheval ou non. Elle me regardait et quand je chutais, elle appelait les pompiers. Quand j'ai arrêté l'équitation, elle s'est éloignée encore un peu de moi. Et une maladie l'a finalement rattrapée. Elle est morte quand j'avais vingt et un an, d'un cancer de l'estomac que l'on avait pas détecté. Elle avait soixante ans et était à deux ans de la retraite.

C'est à ce moment là que l'on m'a proposé des missions de terrain, seule. J'ai accepté et suivi quelques formations annexe. Sniper, déminage, mécanique, parachutiste, pilotage en tout genre. J'ai apprit à voler avec une troupe de forain un peu véreux. J'ai apprit l'art de la séduction avec une escort-girl et une danseuse de revue. J'ai apprit à jouer un rôle en prenant des cours de théâtre. J'ai apprit la manipulation avec une psychologue et un profiler. Les soins basiques avec un chirurgien. On m'a demandé de me diversifier, d'être polyvalente. C'est ce que j'ai fait. Et maintenant j'en suis là. Après trois ans de pratique, j'ai affiné mes sens, mes compétences. Je ne dirais pas que je suis au sommet de mon art, mais je tends doucement vers une sorte d'excellence. Et c'est pour cela que j'ai été choisi. Pour cela que j'ai été intégré à ce programme international.

Et c'est pour cela, que je vais rentrer à Full Horse...


Caractère

Ce ne serait pas mentir si je vous disais que je peux tout être. Je peux feindre n'importe quel personnage, vous le savez. Mais en vérité, je ne suis pas méchante. Je ne fais pas de mal par plaisir, je ne suis pas folle. J'ai un cœur et une âme, même si cela est difficile à croire. J'ai des sentiments. Ne pas ressentir de peur ou de douleur ne signifie pas que je ne ressens pas non plus tout le panel des autres sentiments que l'on peut avoir. Je peux tomber amoureuse, être en colère, détester quelque chose ou quelqu'un. Être dégoûtée, triste, joyeuse, bourrée. Mais je vous l'accorde, on ne me surprend pas. On ne m'impressionne pas. Je ne pleure pas de douleur physique, mais morale, bien que me toucher à ce point est compliqué. Mes maladies m'obligent à observer au quotidien une rigueur sans faille et cela à rendu ma vie assez rigoureuse. Sans compter qu'être militaire demande une rigueur et une discipline sans faille également. Donc je suis plutôt carré et rationnelle. Mais cela ne m'empêche pas de rêver ou de rire. Au contraire. J'aime le cinéma, les livres, les animaux. La nature à l'état pur, le son de la pluie sur un toit de bois. Le parfum de la forêt au petit matin, l'herbe fraîche sous les pieds nus. Je sais apprécié les petites choses de la vie. Mais je reste assez froide dans ce que je fais. En particulier avec les autres. Je suis peu sociable malgré ce que l'on pense. Je ne sais pas m'attacher à quelqu'un, je n'en ai jamais eu l'exemple. Certaines notions m'échappent encore, bien que je tente de les assimilés une part une. La famille en est un exemple. Le couple, stable et fidèle, en est une autre. Je suis volontaire et toujours enjouée, particulièrement dans le travail. J'ai été habitué à passer la première un peu partout et je prends facilement les devant dans les situations délicates, souvent au péril de ma vie. Certains diront que c'est de l'inconscience, chez moi, c'est une habitude. Je suis entière et franche. Je ne crains pas le regard des autres. Cela peut fâcher. Qu'importe ? Je suis très sportive, je suis obligée. Mais surtout, je suis tout ce que vous voulez...







A propos de Toi

× Ton prénom : Répondre ici
× Tu as découvert le forum ...  Répondre ici
× Tu as un parrain, peut-être ? Répondre ici
× As tu lu le règlement ? Répondre ici
× Autre : Répondre ici



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages Mar 10 Nov - 21:05


Dean R. Wayward

Choisis moi, je te promets que tu ne le regretteras pas...



× Nom complet : Wayward
× Prénom : Dean, Robert
× Âge : 27 ans
[×] Mission
[×] Cheval Du Haras
× Célébrité choisie : Jensen Ackles


Histoire

TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE TEXTE


Caractère

« Dean. Dean... Dean... Dean... Ah... Et bien, disons que l'on a passé du bon temps ensemble ! Et quel bon temps ! Il est plutôt... Imaginatif... Si vous voyez ce que je veux dire... -regard rêveur- Dean est un garçon adorable. Il manque un peu de tact parfois mais, que voulez-vous... C'est un homme... Et un maréchal en plus ! On n'attend pas de lui qu'il soit doux comme un agneau. Il faut une certaine poigne avec certains chevaux ! En tout cas, il est patient, je ne peux pas dire le contraire. Il n'hésite pas à prendre la journée si il le faut avec un cheval compliqué. Avec les hommes... Il est serviable. Gentil. Attentionné aussi tout de même ! Si seulement il n'était pas aussi... Volatile... Peut-être que je l'aurais gardé comme mari ! Mais on ne peux pas laisser un oiseau en cage... Il dépérirait trop vite... En tout cas, celle dont il tombera amoureux aura de la chance ! » Diana Wings - Ex petite amie

« Dean ? Vous voulez m'interviewer sur ce type ? Pourquoi donc ?! Aller le voir et vous verrez au premier coup d'oeil ce que tout le monde pense : il est formidable ! » Simon Heartbakers - Instructeur Maréchal-Ferrant

« Haha ! Dean ! C'est un sacré lascar celui-là. Mais qu'est-ce qu'on rigole avec lui ! Franchement, je n'avais pas imaginer qu'un chasseur puisse avoir autant d'humour ! Bon, il est un peu porter sur le sexe mais il n'a pas beaucoup d'autres travers. C'est un type loyal, un ami sur qui on peut compter. Et un sacré fêtard aussi ! Quelqu'un de bien. Je regrette qu'il parte au bout du monde... Je le verrais moins... » Gareth McFair - Ami







A propos de Toi

× Ton prénom : Moa
× Tu as découvert le forum ...  par Moa
× Tu as un parrain, peut-être ? Moa
× As tu lu le règlement ? Oui by Moa
× Devenir un prédef en cas de suppression ? [x] Nope dear
× Autre : Moa



fiche de présentation by Enzo A. Levy

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
truc:
chose:
100/100  (100/100)
machin :

MessageSujet: Re: Fiches personnages
Contenu sponsorisé

Fiches personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» fameuses fiches d'assiduités
» Fiches activités pré écriture
» Fiches pratiques sur la propriété littéraire et artistique
» Petits personnages MINI WORLD
» Nouvelle consigne du ministère, fiches d'assiduité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loulou :: Administratif-