AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

Ruby - L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:26
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »PrologueGrandir, c'était une fantastique épopée. Douloureuse mais inévitable, elle était un besoin essentiel à tout être humain pour s'épanouir. Et ça, Ruby l'avait au final bien compris. Elle n'était plus l'enfant âgée de dix ans, non, elle était presque une jeune femme, elle avait bientôt vingt ans. Vingt ans d'existence sur la planète terre: c'était si peu, mais tellement en même temps, tout n'était que relatif : si elle comparait à la terre, elle n'était à peine qu'un atome sur l'échelle de son existence. Relativement à l'humanité : elle devenait veille. De jour en jour, elle se rapprochait de sa propre mort. Dans à peine quatre ans, elle aurait l'autorisation de boire de l'alcool dans son pays. Dans moins d'un an, elle ne serait probablement plus à la maison. Dans à peine dix ans, elle aurait probablement son premier enfant si elle suivait les statistiques qui disaient que l'âge moyen pour avoir un premier enfant était de vingt sept ans. Dans cinquante ans, elle serait à la retraite. Dans soixante-dix ans, dans un cercueil. Tout n'était que relatif, mais elle avançait inexorablement vers la fin de son existence. Et tout ce remue-ménage la forçait à se demander ce qu'elle laisserait ici : quelle empreinte allait-elle abandonner ici-bas ?

Pourtant, l'heure n'était pas à la morosité : elle devait à présent choisir ses écoles : c'était déjà rapide, il lui semblait qu'hier encore elle faisait des pâtés de sable. Mais c'était ainsi, elle devait décider de son avenir maintenant. Ses cinquante prochaines années seraient gouvernées par ses choix d'aujourd'hui. Suffisamment terrifiant pour la faire s'inquiéter de son choix : et si elle faisait le mauvais et perdait encore quelques années ? Peut-être qu'elle serait comme ses quelques génies tardifs qui ont trouvé leur voie a quarante ans... Mais elle ne voulait pas ça. Elle voulait le succès, et le bonheur : maintenant. C'était une impatiente de nature. On lui avait dit qu'elle tenait ça de sa mère. C'était probablement le cas, elle n'en doutait pas.

Elle vivait toujours chez elle, depuis qu'elle était seule, elle avait peur de la quitter. Peur qu'elle recommence, comme quelques années auparavant. Elle avait connu sa mère heureuse et souriante, ce qu'elle en voyait aujourd'hui lui brisait toujours autant le cœur. Elle se forçait à garder la tête haute, à ignorer cette pâleur inquiétante dans ce regard si triste de vie à présent. Quelque chose s'était éteint voilà cinq ans : une flamme qui ne se rallumerait probablement jamais. Sa mère était bonne, elle l'aimait de tout son cœur, elle ne lui en avait jamais voulu pour ce qu'elle avait fait. Pourtant, cette dernière semblait toujours accablée par une culpabilité fantôme qui la rongeait depuis bien trop longtemps. Elle se noyait presque dans son travail. Ruby était effrayée de lui annoncer que nombre des écoles qu'elle souhaitait été éloignée de la maison, la forçant ainsi à quitter le domaine familial. Elle avait peur de ses réactions, de ce qu'elle pouvait faire sur un coup de tête. Elle avait peur que la folie ne l'emporte.

Elle était effrayée de devenir comme elle, intérieurement. Elle avait peur de tomber amoureuse, de trop s'attacher et de souffrir comme sa mère l'avait fait avant elle. Elle ne voulait pas passer trois années de sa vie dans un hôpital, pour l'aider à aller mieux, pour la sauver. Elle ne voulait pas revenir comme un zombie, elle ne voulait pas se couper du monde. Elle se refusait de s'attacher à un garçon, ou même une fille. L'amour semblait trop compliqué et douloureux à vivre : c'était une expérience qu'elle se jurait de ne jamais vivre.

Dans toute cette terreur, elle avait décidé d'aller voir son père, qui habitait à quelques quartiers de là. Elle allait lui demander son avis et lui montrer un premier jet des écoles qu'elle avait choisi. Son père avait toujours était un appui des plus sincère la concernant. Elle savait qu'elle n'aurait jamais dû être là. Elle savait très bien qu'elle était un accident : une erreur de jeunesse. Mais son père ne l'avait jamais lâché, il avait toujours été là pour la relever quand elle tombait et pleurer dans les graviers. Il était là quand sa mère avait sombré. Il la soutenait toujours. Elle était pourtant tout aussi terrifiée de lui montrer là ou elle voulait aller. Elle avait quelques écoles qu'elle trouvait chère et elle savait qu'il avait trois autres enfants et qu'ils devraient aussi gérer ses études plus tard. Elle eut un petit soupire avant de descendre les escaliers menant à sa chambre. Prenant une tartine de nutella, écrivant un rapide mot qu'elle placarda sur le frigo, disant qu'elle mangeait chez son père ce jour-là.

Elle salua rapidement Franck, l'associé de sa mère qui était dans le bureau en train de faire les comptes. Lui faisant une bise claquante sur la joue, elle lui répéta ce qu'elle avait mis sur le frigo avec un grand sourire. L’homme eut un grand sourire en hochant la tête, ne tardant pas à replonger son nez dans les diverses paperasses en pestant contre la brune qui lui servait de patronne et d'associé. Franck était un petit spécimen drôle, plutôt grand, il montrait une carrure d'épingle à cheveux. Il avait la typographie même du Nerd avec ses lunettes, mais il n'en tenait guère. Ruby ne saurait probablement jamais comme il avait réussi à attirer Shawn, un très cher ami de ses parents, dans ses filets, mais elle concevait qu'il ne valait mieux pas qu'elle le découvre. Elle connaissait le gaillard, et n'oserait jamais lui poser la question sous peine de finir avec de terribles images enfoncées à jamais dans son crâne.

Son pas léger ne tarda pas à la traîner dehors, clef de la voiture dans sa main. Elle monta côté conducteur avant de démarrer la petite voiture qui cala presque immédiatement. On ne pouvait pas dire qu'elle avait du feeling avec ses monstres de tôles. Elle s'était toujours bizarrement sentie plus en sécurité sur un cheval alors que le risque de chute était plus élevé qu'une collision avec un autre conducteur. Conduire était sa bête noire et elle évitait autant qu'elle le pouvait de prendre le volant. Elle se souvenait encore de ses premières conduites avec sa mère, qui avait bien vite abandonné après être descendue en urgence pour vomir sur le côté. La conduite de l'ainée était terrible. C'était Franck qui avait pris le relais à ce moment-là, et elle le voyait encore monter avec elle avec un casque de football sur le crâne. Elle avait été vexée, mais ravie de le voir malade et galérer a enlever son casque, c'était vrai. Bon depuis, sa conduite s'était nettement améliorée. Elle n'était plus aussi dangereuse, mais elle avouait n'être jamais bien en voiture.

La voiture ne tarda pas à rouler sur les gravillons menant tout droit à la demeure des Levy, une grande battisse dans laquelle il avait commencé à faire des chambres d'hôte : comme si s'occupait des chevaux ne suffisait plus, il fallait dorénavant qu'ils accueillent des gens. En même temps, le cadre était idyllique. En périphérie de Chicago, pas trop loin du centre-ville, mais dans une espèce de cuvette un peu naturelle, loin de la pollution sonore de la grande City. La majorité des chambres instaurées données sur les verts pâturages ou les écuries de la maison. Au mieux, le matin, ils pouvaient admirer les entrainements en carrière des jeunes cavaliers, ou de la patronne. Elle était toujours émerveillée devant cette maison. Elle se gara sur le côté, prenant gaffe à ne griffer aucune voiture avant de monter les marches du perron et de rentrer dans la maison.

Son père était derrière les fourneaux, les deux jumelles traînant dans le salon. Elle supposa que son demi-frère devait être aux écuries. Après un baiser sur la joue à son père, elle câlina ses deux petites demi-sœurs qui s'accrochèrent à elle. Elles ne tardèrent pas à retourner trottiner vers le salon, elles étaient encore jeunes, mais Ruby se souvenait les avoir tenues dans ses bras. Elle se lava les mains avant de prendre un couteau et commença à couper la viande pour aider son père à cuisiner. « Tu restes ce midi, je suppose ? » Elle eut un sourire. « Oui ! J'aimerais te parler par rapport à mes études. » Il hocha la tête, commençant à éplucher les pommes de terre en la regardant quelque peu inquiet. « D'accord, après manger dans ce cas-là ? » Elle acquiesça d'un signe de tête avant de mettre ses découpes dans la poêle. Ils continuèrent de cuisiner, parlant de tout et de rien. Elle faisait le commis en cuisine, s'occupant des tâches que lui donnait son père. Elle ne tarda pas à voir la frimousse blondinette de son frère. Il avait beaucoup pris de Louna, mais au plus il grandissait, au plus il prenait de son père. Il se lava les mains avant de saluer la jeune brune. Malgré les coutumes un peu françaises de la famille, l'Américain avait toujours sa place. Même si son père lui faisait la bise, c'était rarement le cas des jeunes. Ce n'était pas un problème à ses yeux !

Il ne fallut que peu de minutes supplémentaires avant de voir Louna passer la porte. Baptiste avait commencé à mettre la table, aidée par les deux plus jeunes qu'il avait réquisitionnées de force. Louna salua gaiement la jeune fille. « Tu restes manger ma puce ? » Elle eut un sourire en hochant la tête vivement. « Ça a l'air délicieux ce que vous nous préparez ! » Elle posa un baiser sur les lèvres de son mari, et assez pudiquement, elle les ignora, continuant de cuire le plat.

Ils ne tardèrent pas à passer à table et le repas se passa dans la bonne humeur générale. Enzo dut réprimander les deux petites, qui semblaient bien parties pour une bataille de nourriture qui fut sévèrement réprimée. Les discussions allaient bon train, au plus grand plaisir de Ruby : autant d'ambiance lui changeait toujours les idées et c'était toujours un plaisir de manger chez les Levy. Surtout que son père était un véritable cordon bleu quand il s'y mettait.

Les enfants débarrassèrent ensuite la table, et elle dut aller chercher sa pochette pleine de papier dans la voiture. Glissant le dossier sur la table fraîchement nettoyé, Enzo s'essuya les mains et s'installa à côté de sa fille. Évidemment, Ruby avait un peu préparé sa défense, mais elle avait surtout essayé de mettre à chaque école ses plus et ses moins. Pour certaines, elle avait déjà cherché le prix du logement, et avait même calculer ses dépenses théoriques en nourriture. Franck l'avait un peu aidé sur le coup, mais elle s'était clairement bien organisée pour ses études. Elle avait ainsi sorti différente dossier parlant de bourses, même si elle doutait en toucher une : pas une assez bonne élève cette année.

Il fut étonné et regarda chaque papier. Elle lui mit la première école entre les mains. Une école pour l'élevage équin, elle n'était pas totalement séduite par l'idée, mais c'était toujours ce qu'elle appelait un plan de secours. En moins d'une demi-heure, elle lui avait déjà présenté trois écoles, mais il lui en restait quelque une à lui montrer encore. Certaines écoles concernées le monde équestre, tandis que d'autre se dirigeait plus vers le spectacle, ou la musique. Elle prit une grande respiration en arrivant sur le dernier dossier du jour, le plus gros surement. Elle le posa sous le nez de son père. En capitale était écris les très nobles lettres de Juilliard, et elle sentait déjà le regard de son père.

« Je sais que cette école est un peu à part… Mais je tenais à te la présenter. » Elle ouvrit une partie du dossier, présentant d'abord les cursus de l'école. Elle lui expliqua que beaucoup de cours étaient particuliers et que par la suite, elle travaillerait avec d'autres élèves. L'idée de l'école n'était pas seulement de former ses élèves, mais de les sensibiliser, c'était ainsi que généralement de nombreuses actions humanitaires au sein de la ville de New-York était proposé. Sans compter les représentations qu'ils devaient réaliser.

« Il y a un campus universitaire tout droit relié sur la zone. On est en plein centre de New-York, mais ça permet de soulager un peu les frais. » Elle fit une petite pause, sortant ensuite quelques appartements dont la vue semblait vertigineuse et le prix estomaquant. « Bien sûr, rien ne m'empêche par la suite de trouver un ou plusieurs colocataires ! » Il eut un petit sourire et l'arrêta. « Mais ça reste New-York, une grosse ville quand même. Je sais que tu es habituée à Chicago, mais c'est pire là-bas. » Elle se doutait un petit peu que cet argument ferait surface. Elle tapota la table. « Mais tonton Chuck et Natasha ne sont pas loin. Et Puis Eillen passe souvent par là. Je ne serais pas seule. Et en plus, Chicago et New-York ne sont pas trop éloignées, non ? Je pourrais rentrer à chaque vacance. » Elle n'était elle-même pas vraiment sure d'en avoir, mais il fallait bien reconnaître qu'elle aurait pu choisir bien plus loin comme école. Elle prit pourtant une grande respiration avant de sortir les tarifs de l'école. C'était de loin la plus chère de toutes les écoles et elle s'en voulait pour cela. « Par contre… Côté tarif, elle est très chère... » Elle sentit doucement les larmes montaient à ses yeux et elle les ravala par fierté et pour ne pas montrer à son père que cela la touchait beaucoup. « Je comprendrais si toi et maman n'êtes pas d'accord. » Il regarda la feuille des tarifs avant de la reposer et de regarder sa fille. Cette dernière semblait au bord des larmes et mordiller sa joue nerveusement. Il voyait bien que cela la touchait énormément. « Au pire, je pourrais travailler à côté. » Elle ne savait pas comment elle ferait, mais elle essayerait de se dégoter un petit boulot de serveuse. Au plus les secondes passèrent, au plus il la vit perdre ses moyens et bientôt il vit des larmes coulaient sur ses joues. Il n'eut le temps de rien faire avant qu'elle n'éclate en sanglots. « De toute façon, je ne pense même pas être assez bonne, elle est très sélective. » Elle s'empressa de reprendre les papiers, les remettant dans la pochette en en chiffonnant certains. « Je suis désolé, c'est bête. »

Enzo arrêta alors le poignet de sa fille, il reprit les papiers vers lui dans un sourire. Voir sa fille dans cet état lui brisait le cœur. « C'est toi qui es bête. » Il tapa le bas des feuilles sur la table pour les remettre droite, en aplatissant certaines du plat de la main tandis qu'elle le regardait. « D'un, ma puce, ne laisse personne te dire que tu n'es pas talentueuse. » Elle l'était, c'était certain. Il ne la laissa pas reprendre et enchaîna. « S'ils ne te choisissent pas, crois-moi, c'est qu'ils ont de la merde dans les yeux. » Elle baissa les yeux quelques peu honteuse sur ses mains qu'elle agitait sous la table. Il sentait bien son désarroi, mais il voulait lui faire comprendre que lui et Grace étaient là. « Tu n'as pas à t'inquiéter sur les frais. Depuis que tu es née, comme tes frères et sœurs, tu as un compte privé sur lequel nous mettons de l'argent dès que nous pouvons, ta mère et moi. Une partie t'aidera pour tes études, mais nous mettrons le complètement Ruby. » Il releva son menton du bout du doigt. « Ma chérie, tu es notre fille. Si ton rêve, c'est d'aller à Juilliard, très bien ! On va pas t'en empêcher et on t'aidera. C'est loin d'être un problème et tu le sais très bien. » Il lui fit un doux sourire. « Tu as le talent pour, nous n'allons pas le gâcher tout de même. » Elle éclata en sanglots avant de sauter dans ses bras, l'enlaçant tendrement. Il tapota son dos en posant un baiser sur sa tempe. Elle hocheta entre deux sanglots. « Mais maman... J'ai peur pour elle... » Il eut un sourire. « Ta mère comprendra très bien. Tu sais qu'à ton âge, elle rêvait d'y aller ? » Elle retourna sur la chaise en essuyant ses larmes du revers de sa manche, et Enzo lui tendit quelques mouchoirs. « Nous t'aimons. Maintenant, tu vas me jeter toutes les autres écoles, et préparer tes dossiers pour Juilliard, d'accord ? » Elle eut un petit rire en hochant la tête. Le plus dur lui semblait passer et après cette discussion avec son père, elle se sentait plus en confiance pour la suite des événements.

Elle passa le reste de la journée à aider sa famille dans les écuries, avant de rentrer en fin d'après-midi chez sa mère. En rentrant dans la maison, elle sentit une bonne odeur de crêpes. Sa mère était avec Frank, penché sur des papiers. Elle rentra dans le bureau en prenant une profonde inspiration. Posant sa pochette sur le bureau dans un bruit sourd, elle regarda sa mère. « Maman, faut qu'on parle. »

241 lignes
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose


Dernière édition par Admin le Sam 16 Juil - 21:50, édité 4 fois
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:49
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »Chapitre I"Tu as tout ? Tu n'a pas oublié ton passeport ?" Depuis quelques jours, cette question revenait sans cesse dans la bouche de sa mère. Elle eut un soupir et lui répéta pour la énième fois, avec un sourire, qu'elle était sure et certaine de tout avoir. La jeune demoiselle ne partait que quelques jours à New York et les réactions de Grace semblait déjà démesurée. Sa fille se demandait bien comment cela se passerait quand elle partirait vraiment. A vrai dire, elle n'osait à peine l'imaginer. Sa mère l'avait déposé à l'aéroport ou elle aurait environs deux heures de vol avant que les roues de l'avion ne touche le tarmac de la grosse Pomme. Ruby venait juste d'enregistrer sa valise, et elle n'allait pas tarder à aller s'enregistrer elle même, sachant que les consignes de sécurité était très strictes. Elle se tourna vers sa mère avec un sourire avant d'aller la prendre dans ses bras. "Tu fais bien attention à toi d'accord ?" Ruby acquiesça vigoureusement. "Promis. Et je t’appelle dès que j'ai atterris et que je suis avec tata Eillen." Grace eut un sourire en passant sa main dans les cheveux de sa fille. C'était la première fois qu'elle prenait l'avion seule. Petite, Elle l'avait toujours pris avec elle. "Bien." La jeune fille posa son sac sur l'épaule avant de se diriger vers la file d'attente. Sa mère lui souhaita un bon voyage, auquel elle répondit par un tonique "Merci maman !"

Elle passa sans mal la sécurité, ne portant que son sac a main. Elle avait prit de quoi s'occuper durant le voyage : sa tablette était chargée à fond, et elle avait même pris un livre . Le voyage n'allait pas être long, mais on était jamais trop prudent. Elle ne tarda pas à trouver sa place dans l'avion. Elle avait choisit le côté hublot, elle le trouvait plus agréable. Un jeune homme s’installa à ses côtés. Elle lui jeta à peine un regard. Il ressemblait aux genres de type auxquels on préféré éviter de parler. Elle décida de mettre ses écouteurs avant qu'il n'ose l'accoster, comme en disait son regard lourd. L'avion ne tarda pas à décoller et après être passé au dessus des nuages, elle eut tout loisir de mettre de la musique sur sa tablette.

Le voyage se passa dans le calme, l'homme avait des regards lourds sur elle et sa poitrine mais après lui avoir jeté deux trois regards noirs et un "je te dérange peux être ?", l'homme s'était concentré sur autre chose et avait arrêté de l'importuner. Elle fut heureuse de descendre enfin de l'avion. Une chance pour elle, sa valise fut l'une des premières à arriver sur le tapis roulant. La récupérant et soufflant devant son poids, elle put enfin se diriger vers la sortie, pour retrouver sa tante qui l'attendait là. Eillen était une personne extraordinaire et très talentueuse. C'était une amie de longue date de la famille et elle gérait sa propre équipe d'artiste travaillant autours des chevaux. Elle lui avait proposé de passer quelque jours avec elle, histoire de se familiariser déjà avec la grande ville de New York. Elle y était déjà venu, mais seulement une journée avec son père, pour ses entretiens dans la grande école et les portes ouvertes qui en avait suivit. En soit elle n'avait pas vu grand chose de l'école. Elle était toujours étonnée d'avoir été accepté dans une si grande infrastructure. C'était une école légendaire à ses yeux, et elle se demandait encore parfois comment elle avait réussit à faire ses preuves. Elle avait mis plusieurs semaines à se rendre compte qu'elle avait été prise. En fait elle avait pris conscience quand on lui avait donné ses papiers d'inscription suite à son versement d'acompte. Jusque là, elle avait cru qu'ils s'étaient trompés et s'adresser à une autre personne : un homonyme même.

Dans tous les cas, elle allait passer les prochains jours avec sa tante. Et c’était quelque chose qui l'enchantait énormément. Cela faisait un bout de temps qu'elles ne s'étaient pas vue, mais elle n'eut aucun mal à la reconnaitre dans la foule quelque peu compacte de la sortie. Elle s'élança vers elle avec un sourire, ses bracelets tintant contre son poignet. Sa tante avait ouvert ses bras à sa vue, Ruby n'hésita pas un instant à s'y glisser, contente de retrouver Eillen.D'un point de vue extérieur, cela paraissait étonnant qu'elle la qualifie de tante. Mais comme sa mère lui avait expliqué Full Horse, l'endroit ou ils s'étaient tous rencontrés, était une véritable grande famille. Si bien que rien ne s'arrêtait aux Levy et aux Mills, ça allait bien plus loin que ca. "Tata ! Je suis contente de te voir !" Eillen eut un sourire avant de regarde sa filleule d'un peu plus loin. "Et moi donc ! Qu'est ce que tu as grandis ! Tu deviens de plus en plus magnifique Ruby !" La jeune fille eut un petit rougissement avant de rire. On lui disait qu'elle ressemblait beaucoup à sa mère. Avec le bon vieux caractère de ce Enzo, et tout le côté un peu colérique que sa mère avait eut plus jeune. Elle était un joli mélange, c'était certain ! Elles ne tardèrent pas à sortir de l'aéroport, prenant un taxi pour se rendre directement à leur hôtel. Pendant le trajet, elle en profita pour appeler rapidement sa mère et lui dire qu'elle était bien arrivé et avec Eillen. Cette dernière lui expliqua aussi le programme de la journée. "Je te propose de commencer par Central Park ! J'ai une petite surprise pour toi ce soir !" Ruby eut beau essayer de lui tirer les vers du nez, rien n'y faisait ! Eillen restait muette comme une carpe quant à cette soirée. Elles ne posèrent pas vraiment à leur hotel, juste de quoi poser ses affaires et se rafraichir et elles partaient en direction du grand parc verdoyant de la grosse pomme.

L'après midi passe relativement rapidement. Elles marchèrent tout en parlant de tout et de rien. Central Park était absolument étonnant, et magnifique surtout. Elles avaient fait un tour du côté du zoo que Ruby trouvait juste très cool. Même si par orgueil, elle préférait largement le zoo aquatique de Chicago. Le temps était magnifique en ce merveilleux mois de juillet et elles eurent tous les loisir de se doré la pillule pour bien commencer leur quelques jours ici. Elles ne rentrèrent pas très tard cependant, Eillen jugeant qu'il était temps d'aller se préparer pour la soirée à venir. Ruby avait bien essayé de la faire parler mais rien à faire. Elle était partie se plaindre à sa mère qui semblait totalement de mèche avec sa tante. Tout le monde était ligué contre-elle, décidément !

Ruby fut très surprise en ouvrant sa valise arrivée à l'hotel d'y trouver une robe neuve , à la coupe très longue. Sa mère qui était de mèche avec la jeune femme avait du la glisser quand elle avait le dos tourné. Il ne fallut que quelques instants à Ruby pour faire le lien, et excitée, elle se tourna vers sa tante. "On va à l'opéra ?!" Eillen eut un rire en acquiesçant. "Oui, il y a un chouette Ballet qui passe en ce moment !" Elle vit alors la jeune fille sautiller sur place en tapotant ses pieds sur la moquette en poussant un petit cri. Ruby s'empressa de déballer le reste de ses affaires avant de filer prendre une douche rapide. Elle commença alors à s'habiller. La robe avait un toucher très doux, sans que la jeune fille n'arrive à mettre un nom sur la matière, une espèce de satin, mais moins brillant. La robe était dans les teintes bleutée et avait une coupe proche du corps. Elle aimait beaucoup la coupe un peu drapée de la robe, elle n'avait jamais porté quelque chose d'aussi long, à son souvenir. Elle enfila les escarpins que sa mère avait aussi glissé quelques accessoires dont un headband qui venait rajouté une touche fraiche à la robe. Elle enfila quelques bracelet et enleva sa sa boucle supérieure d'oreille. Sa mère la connaissait décidément bien. Le look qu'elle abordait était entre le classique mondain , la jeunesse, et le côté un peu bohème, ce qu'elle aimait énormément. Elle sorti pour laisser la place à sa tante et se maquilla légèrement en se posant sur le lit. Elle n'aimait pas quand c'était trop exagéré de toute façon. Elle attendit ensuite que sa tante est finie avant de prendre sa petite pochette avec elle. "Tu es trop jolie Tata !"  Il était vraie que vêtue de cette robe pourpre, Eillen était magnifique, et elle n'hésita pas un instant à lui en faire part. Cette dernière eut un sourire et fit de même pour sa filleule. D'un commun accord elles descendirent dans le hall de l'hotel. Elles avaient commandées un taxi qui ne tarda pas à arriver et ell
es se dépêchèrent d'y monter pour se rendre à l'opéra.

Il n'était pas très loin de Juilliard, Ruby eut tout le loisir d'observer sa future école éclairée de nuit. Le taxi termina pas se garer et les deux jeunes femmes descendirent après avoir payé la note. "J'ai une autre petite surprise pour toi, mais il va falloir l'attendre." Ruby eut un rire. "Tu me gâtes trop !" Elles rentrèrent dans le hall de l'opéra, Ruby admirant le nez en l'air toute l'architecture du lieu. L'endroit était splendide et elle se sentait minuscule au centre de ce batiment imposant. Peut être un jour jouerais t'elle dans la fosse ? Qui sait ? Elle ne savait pas ce qu'il attendait ni ce qu'elle voulait devenir exactement. Elle savait juste qu'elle voulait devenir musicienne officiellement et voulait devenir violoniste et être gratifier pour cela. Peut être changerait-elle d'avis, peut être se dirigerait-elle vers une branches spécifique, comme le cinéma, mais elle ne doutait en rien du fait qu'elle voulait finir sa vie dans la musique. Eillen ne tarda pas cependant à la sortir de ses réveries. "Voilà la surprise!" Elle baissa les yeux et regarda par ou regarder Eillen. Un jeune homme arrivait dans leur direction, avec un superbe sourire incrusté sur son visage.

Est ce que sa mère lui avait parlé de son éternel célibat pour lui ramener un homme pareil? Elle aurait mis sa main à couper qu'il était escort boy, ou chippendale. Il portait un costard, mais sa chemise laissait percevoir un torse fin et musclé. Un corps d'athlète sans doute quand elle en voyait la silhouette. Un danseur ? Connaissant Eillen, probablement. Une de ses nouvelle recrue donc ? Probablement aussi. Ruby n'osa pas regarder en détail son visage, déjà pour ne pas paraitre indiscrète, mais parce qu'elle savait qu'elle allait virer rouge. Parce qu'il fallait le dire, le jeune homme n'était pas du tout dégelasse, bien au contraire. Une mâchoire un peu carré , un visage porté par deux prunelles bleues, un peu semblable aux siennes. Un look coiffé/décoiffé, et des lèvres sur lesquelles elle ne préféra pas s'attarder : elles étaient charnues et s'interdit de pensez à la douceur qu'elle pouvait avoir. Ok, elle fondait. Mais devant un homme pareil, qui ne l'aurait pas fait ? Eillen nota bien le changement d'expression de sa filleule et en riait intérieurement. Le garçon arriva et dans un sourire éclatant montra ses dents blanches en saluant Eillen. "Lukas, je te présente Ruby, ma nièce." Il prit sa main et lui fit un baise main, et la jeune demoiselle se retrouva rouge comme une tomate en reprenant sa main. "Enchanté Ruby." Elle s'entendit à peine le remercier et du se racler un peu la gorge sous l'oeil amusé de Eillen qui observait les deux jeunes. C'était un coup monté, une caméra caché, ce n'était pas possible autrement. Elle reprit, tandis qu'il se dirigeait tout droit vers l'entrée. "Lukas est un élève de Julliard, il rentre en seconde année en septembre." Ruby regarda le jeune homme, tout d'un coup plus qu'intrigué. Elle n'osa pas lui dire "danse je présume", mais il s'en occupa lui même en lui jetant un coup d'oeil. "En danse contemporaine. " Elle hocha la tête. Eillen eut un petit rire et elle se retourna vers elle. "C'est bien la première fois que j'entend
s aussi peu parler Ruby." Elle lui jeta un regard noir. "C'est parce que je suis impressionné." elle fit une pause, avant de regarder sa tante d'un oeil presque noir et de rajouter. "Par le lieu." Elle était peut être un peu condescendante envers le jeune homme, mais tombé dans le panneau de sa tante ne faisait pas parti de ses plans et elle était sure et certaine qu'il y avait anguille sous roche. Un jeune homme aussi bien formé devait obligatoirement cacher quelque chose : un vice de fonctionnement. Elle avait un sérieux problème de confiance envers la gente masculine. Probablement à cause de sa mère, mais elle préférait se méfier des garçons en général. Elle trouvait sa beaucoup trop fourbe et elle ne voulait pas finir le coeur brisé. S'attacher était quelque chose qu'elle proscrivait de sa liste, et ... Le jeune homme avait l'air beaucoup trop attachant pour son propre bien.

Eillen leur avait dégotté de très bonne place , ils allaient être côté balcon. La jeune fille se pencha un peu , regardant au plus bas la fosse. Ils allaient avoir une vue magnifique d'ici. Elle était presque à sautiller comme une enfant mai elle termina par s'asseoir. Ruby se retrouva prise en sandwich entre sa tante et Lukas, mais elle ne préféra pas daigner trop d'attention à son voisin. "Mais comment tu as dégoté des places pareilles ?" elle répondit avec un sourire à la jeune demoiselle. "Nat m'a aidée, elle devait venir mais elle et Alec ont eut un empêchement... Du coup elle m'a filé ses places et elle m'en a obtenue quelques une supplémentaires." Natasha était aussi l'une de ses tantes qui étaient revenues au fil des année dans le milieu du cinéma. Pas étonnant qu'elle est réussit à avoir d'aussi bonne place. Elle penserait à lui envoyer un message pour la remercier. Le spectacle ne tarda pas à commencer tout le regard de Ruby fut absorbé par la scène.

Le ballet était magnifique, il n'y avait pas à dire. Devant le talent des danseurs et danseuse, elle ne put empêcher de réprimer un frisson. Elle n'était peut être pas la plus sensible à la danse, mais couplé à la musique qui retentissait dans la salle, elle ne pouvait qu'être enchantée ! Parfois on pouvait la voir fermer les yeux, profitant plus encore de la musique. La pièce était jeune, on sentait une envie de nouveauté et de fraicheur dans le milieu, ce qui était plus qu'agréable. Pourtant l'entracte arriva bientôt et la jeune fille en profita pour s'étirer. être assis aussi longtemps n'était jamais agréable. Le jeune homme se leva. "Je vais allez chercher de quoi nous rafraichir." Il était vrai que la chaleur dans la salle était assez étouffante, et elle hocha la tête en se tournant ensuite vers sa tante. Une fois que le jeune homme eut disparu elle regarda Eillen. "Tu m'expliques là ?" Eillen eut un rire avant de reprendre. "J'ai été au spectacle de Juilliard, tu sais, généralement les premières année passent en groupe, et je l'ai ... Comme qui dirait remarqué." Ce n'était pas la première fois qu'elle remarquait un talent particulier, mais c'était assez curieux de l'avoir amené de la part d'Eillen. Ruby lui demanda si elle l'avait prit sous son aile. "Un peu, mais je pense qu'il mérite mieux que moi pour son avenir. Il a un vrai talent, encore un peu brut, mais dans quelques années, ce sera un joyaux dans le milieu. " Elle fit une pause. "Surtout qu'il est très polyvalent."  Ruby eut un rire. "Nan mais sur le coup j'ai cru que t'avais genre commandé un chippendale ou un escort boy." Eillen fut prise d'un fou rire bien communicatif. Elle jura presque entre deux rires."Oh Ruby ! Je voulais juste que tu connaisses quelqu'un pour ta rentrée, pour que tu te sentes moins seules." Elles rirent toutes les deux jusqu’à l'arrivée de Lukas qui les regarda un peu étonné. Il tendis le verre de ses dames et Ruby pris sa coupe de champagne en le remerciant. "Il y a quelque c
hose de ... Drôle ?" Eillen prit le relais avec un sourire. "Oh non, c'est juste l'humour de Ruby." Les deux jeunes femmes eurent un peu les larmes aux yeux, mais il y avait de quoi aussi. Le spectacle ne tarda pas à recommencer et la jeune fille se sentit un peu plus libre avec ses bulles légères. Peut être il était vrai, qu'elle porta un peu plus d'attention au jeune homme qui semblait grandement s'en satisfaire.

La soirée passa à une vitesse folle, et le ballet ne tarda pas à se terminer. Ruby s'endormit presque dans le taxi du retour, fatigué par avoir autant bougé dans sa journée. Elle se jeta avec bonheur dans son lit arrivé à l’hôtel. Elle fut heureuse de sentir les oreillers moelleux sur sa tête. Elle dut se faire violence pour se mettre debout, changer de tenue et passer sur un pyjama. Elle ne prit même pas le temps de se démaquiller et après avoir remercié sa tante, elle se jeta au travers de son lit pour plonger dans les bras de morphée. Une première journée était passé.
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:51
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »Chapitre IIQuand la jeune fille se réveilla ce matin là, elle se demanda où elle était. Elle se redressa dans ses draps avec difficulté avant de voir qu'il n'était que huit heure du matin et de comprendre qu'elle était à l’hôtel, dans New York. Elle se rejeta sur ses oreillers avec un soupir : elle savait très bien qu'a cette heure ci il était vain de se rendormir, mais elle pouvait toujours attendre au chaud dans ses draps. Mais cela la lassa vite, elle fut rapidement suffisamment éveillé pour se dire de se lever. Elle s'extirpa du lit, non sans difficulté , se dirigeant vers la salle de bain ou elle se démaquilla dans un premier temps avant de prendre une rapide douche. Elle se décida à mettre un short et un haut un peu ample pour commencer sa journée. Elle enfila plusieurs de ses bracelets en cuir, remettant aussi sa boucle d'oreille. Elle prit à peine le temps de se maquiller mais elle ne connaissait pas le programme du jour. Elle enfila une paire de sandale ouverte et suffisamment confortable pour marcher toute la journée.

Elle ne tarda pas a voir sa tante pointer le bout de son nez. "Je pensais que j'allais devoir te réveiller ! On va prendre un starbuck Puce, sinon on sera en retard." La jeune fille fronça le nez, mais suivit docilement sa tante, une fois dans l’ascenseur, elle se tourna vers elle et lui demanda. "En retard pour quoi au juste ?"

----

S'il y en avait bien un qui était en retard par contre, c'était bien ce Lukas ! Il avait ce matin oublié son réveil et venait de se lever en vitesse pour se rendre à son entrainement avec sa partenaire. Il sauta dans ses chaussure, piqua une tartine qu'était en train de se faire avant de s'excuser la bouche pleine en courant, sac de sport à la main. Le jeune home avait encore en tête la soirée d'hier et même si cela l'avait aidé à dormir serein, ça l'avait surtout empêcher de se réveiller. Courant vers l'école, là ou ils pouvaient avoir une salle pour danser, il bouscula quelques personnes, s'excusant presque aussitôt tout en continuant sa route. Le jeune homme avait au moins la chance de ne pas être trop loin de l'école, et c'était une bonne chose pour lui. Déjà qu'elle allait le tuer pour son retard ... Il monta deux à deux les escalier pour monter jusqu'à la salle, arrivant là ou s'échauffait Katherina. "Salut Kat'! Désolé du retard." Elle râla, lui foutu une tape sur les fesses tandis qu'il allait rapidement se changer pour revenir en tenue quelques minutes plus tard à peine. Elle avait déjà terminé son échauffement, mais comme il avait déjà couru il ne s'attacha à faire que des étirements. "Alors ta soirée ?" Il eut un sourire en sa la remémorant , il se tourna vers elle tandis qu'il s'étendait vers la pointe de ses pieds. "Le ballet était génial ! Tu devrais prendre le temps d'aller le voir." Elle secoua la tête, commençant à faire quelques pas. "Oh non mon chat. Pour que tu sois en retard, cette soirée devait être bien plus que Géniale." Il eut un rire, se redressant et se laissant tomber en arrière pour la regarder. Il étendit ses bras. "Tu comprendras. D'ailleurs j'écourte l'entrainement aujourd'hui." Elle souffla. "Sérieux ? Tu arrives en retard et tu le raccourcit ? " Il eut un petit rire, avant de poser un baiser sur sa tempe. Il s'était relevé le temps qu'elle râle et semblait à présent prêt. Il avait mis sa bouteille d'eau pas très loin et il alla encl
encher la chaine hifi, branchant son téléphone sur les enceintes. "Je vais servir de guide ! Des touristes qui ne connaissent pas très bien New York. " Elle haussa les sourcils, croisant les bras tandis qu'il lui tendait sa main pour commencer leur chorégraphie. "Et donc c'est plus importants que notre entrainement ?" Il eut un soupire et se pinça légèrement l'arrête du nez. "Kat', c'est la femme qui m'a invité hier au soir. Tu veux bien qu'on commence s'il te plait ?" Il vit son visage s'adoucir. Elle comprenait. L'artiste qui était venue le voir il y a peu pouvait clairement lui garantir une place à la fin de ses études et dans le milieu artistique, avoir un carnet d'adresse était bien plus que bien vu. Ils commencèrent alors leur chorégraphie.



Leur couple s'était formé en début d'année et formé une belle paire. Lui et Kat' était juste partenaire, juste platonique, des petites piques de temps en temps, mais ce n'était jamais quelque chose de méchant. Ils avaient juste une alchimie dans le milieu de la danse. Il la considérait beaucoup plus comme sa petite sœur que comme sa petite maie et il valait mieux pour lui. Leur danse commença à se dynamiser et le couple s'emporta. Il glissa au sol et rata son mouvement. C'était toujours le même qui lui faisait faux bond. Il se releva, soupira, pris la télécommande et fit repartir la musique en arrière.



Ils durent plusieurs fois refaire le même mouvement, jusqu'à en capturer l'essence. Ils ne virent probablement pas le temps passé, car deux petites têtes brune passèrent au travers du cadran de la porte, demandant à rentrer. Lukas arrêta la musique, se tourna vers Eillen. "Pas de problème, on a bientôt fini."
La blondinette alla saluer Eillen et la jeune demoiselle qui l'accompagnait. Il n'allait pas mentir, Ruby était très jolie. Et il ne savait honnêtement pas s'il la préférait dans sa robe de la veille, ou dans ce petit short qui semblait lui faire des fesses ... Il valait mieux qu'il calme ses pensées pour le moment. Les deux femmes s'installèrent sur le côté, Eillen leur demandant si ça ne les dérangeait pas. C'était toujours plaisant d'avoir un public, surtout celui là. Kat acquiesça avec un sourire, n'y trouvant aucun problème et ils relancèrent la musique pour se reperdre quelques instants encore dans leur danse.



-----------
Il voulait sa mort ? C'était probablement ça. Déjà elle n'allait pas mentir qu'il dansait vraiment bien, et elle comprenait pourquoi Eillen avait littéralement craqué dessus. Il avait une façon de se mouvoir qui était très souple, très féline. Elle l'avait déjà remarqué la veille, mais dansant en couple avec quelqu'un, le sentiment était encore plus puissant.  Le couple semblait déjà extrêmement lié et c'était vraiment beau de voir deux partenaires s'entendant aussi bien. Mais Ruby n'allait pas se mentir en disant qu'il n'était pas agréable à l'oeil. Parce que le voir danser était une chose, mais le voir danser avec un haut aussi moulant que celui qu'il avait, c'était une attaque à la décence ! Dans cette optique, elle termina par se concentrer sur Kat.



Leur entrainement ne tarda pas à finir et Lukas parti se changer tandis que Kat rangeait le peu de matériel qu'ils avaient utilisés. Ruby se releva en s'étendant un peu avant de sortir avec sa tante pour aller attendre le jeune homme en bas. Ils passèrent près des vestiaires et elle entendit clairement qu'ils parlaient d'elle, et elle n'apprécia pas vraiment les qualificatifs qu'ils utilisèrent sur sa personne. Elle ne pipa mot et continua de descendre avec Eillen qui avait bien entendue elle aussi. Elle avait pressé l'épaule de sa nièce avec un petit sourire d'encouragement.



Et quand Lukas redescendit avec ses amis et vit les yeux noirs de Ruby elle put le voir déglutir. Il avait peur d'elle et il valait mieux. La jeune femme ne lui adressa pas un mot tandis qu'il se dirigeait dehors. Elle hésita sincèrement à faire un doigt à ses potes en partant, mais elle valait mieux que ça. Elle prit sur elle. Parce que c'était ce qu'elle faisait depuis longtemps, elle prenait sur elle. Mais elle n'hésiterait pas un instant à lui faire comprendre que leur réaction l'avait clairement fais chiez. Au moins elle lui trouvait un défaut,c'était déjà ça. Il se racla la gorge pour prendre la parole. "Hum...On pourrait aller du côté de la statue. Les travaux se sont finit il n'y a pas si longtemps et on a une belle vue d'en haut." Ruby haussa les épaules, elle était prête à lui demander si la vue était aussi jolie quand il regardait son cul ou ses seins avec ses amis. Mais encore une fois elle prit sur elle. Ce n'était pas un connard de cette espèce qui allait lui pourrir sa semaine. Elle ravala donc sa haine avant de jouer les enjouées. Porter un masque n'avait jamais été quelque chose de compliqué pour elle. Ils se dirigèrent alors vers le ferry qu'ils prirent pour rejoindre l'ile de la statue, devant bientôt faire la queue pour monter les marches qui menaient tout droit à la "superbe vue" tant promise.



Il n'avait pas menti, la vue était vraiment splendide. Ils dominaient New York, le vent venait légèrement fouetter son visage, mais avec la chaleur de l'été, ce n'était clairement pas une gêne. Elle en oublia sa mauvaise humeur et s'autorisa enfin à vraiment sourire. Il ne put les emmener dans la torche, mais la vue depuis les yeux de la liberté était d'une beauté déjà impressionnante. Ce fut euphorique et un peu déçu en même temps qu'ils durent redescendre reprendre le ferry. L'heure de manger était déjà passé et il les emmena dans un petit restaurant aux airs jazzy où ils se disputèrent l'addition. Eillen remporta évidemment la partie et elle vit une moue un peu boudeuse sur les lèvres de Lukas qui se reprit bien vite. Le repas était délicieux et l'ambiance était vraiment top. L'ambiance tamisé lui faisait presque croire qu'il était nuit alors qu'il faisait encore jour et elle se faisait bercer avec les airs de Jazz en arrière plan.



Après un repas copieux, et un bon fondant au chocolat, Lukas avait décidé de les emmener au paradis du shopping. La septième avenue s'ouvrait droit devant elles et la jeune femme ne pus s'empêcher de s'arrêter faire du lèche vitrine devant le magasin de Jimmy Choo, ou elle rêva quelques instants de porter ses magnifiques escarpins bleu roi. Mais vu le prix, ce n'était clairement pas pour maintenant. Quelques magasins cependant semblait plus accessible côté prix et ce fut là qu'elles commencèrent leur shopping. Eillen jetta un coup d'oeil amusé à Lukas. "Tu sais que ce sera notre perte n'est ce pas ?" Ruby avait déjà mis son nez dans quelques rayons et chinait déjà à la meilleure des tenues. Ruby et son style vestimentaire était tout une histoire. La ou sa mère espérait la rendre assez classieuse, l'artiste elle, s'en foutait complétement. Elle était dans un style très libre, un peu bohème. Tout ce qui était ample faisait son bonheur, les côtés un peu bohème lui plaisait aussi énormément. C'était simplement Ruby, elle n'aimait pas aborder des tenues proches du corps qui mettait son corps en valeur. Elle aimait son corps, mais ne ressentait pas le besoin de porter des tshirt proches de son corps, qui dévoilait un décolleté parfois trop relévateur.

Après elle voulait bien avoué, le côté un peu rock'n'roll lui plaisait aussi, surtout quand elle allait en soirée. Elle adorait sa petite veste en cuir noir et c'était dans ses moments là qu'elle aimait juste sortir un bon slim et jouer un peu avec ses courbes. Mais les petites robes courtes, clairement pas son truc. Elle trouva bientôt son petit bonheur et parti avec ses victuailles dans une cabine d'essayage. Lukas se mit à les attendre, et bizarrement, il commençait presque à regretter de les avoir emmené ici. Ruby lui refila par plusieurs fois des tenues qu'il posa sur le côté, supposant qu'elle ne les gardait au final pas. Sa tente ne tarda pas à arriver et passa sa tête dans la cabine. "Elle te va super bien !" La jeune femme ouvra la cabine pour mieux voir la jeune fille et que Lukas puisse aussi donner son avis. Il acquiesça aux dire Eillen avec un sourire. Ruby se regarda encore dans le miroir, se tordant parfois un peu histoire de voir ce que ça donné sous toutes les coutures. "Je pense le prendre!" Elle se rechangea et sorti quelques minutes plus tard des cabines , son butin dans les bras. Elle était partie payer et avait sortie sa caret mais sa tante l'avait un peu poussé avant de sortir la sienne. Et Lukas ne put qu'être amusé par la guerre qui commenca à partir de ce moment là. Ruby ralait parce qu'elle ne voulait pas que sa tante lui achète et cette dernière restait compé sur ses positions et paya la robe tout en lui disant qu'elle ne la voyait pas suffisament souvent et qu'elle pouvait donc lui faire plus de cadeaux. Ce que Ruby prenait apparement comme un argument inrecevable. Cette petite avait un caractère, qu'il commençait peut être pas à cerner, mais à comprendre oui. Ils finirent par sortir du magasin, Ruby boudant légérement mais se reprenant bien vite.

L'après midi passa à une vitesse folle et au final, Lukas regarda sa montre et s'étonna de l'heure. Il devait y aller. Il les informa donc qu'il devait les laisser, avant de prendre son courage à deux mains. Il se sentait un peu plus en confiance que le matin même face à Ruby. Il s'osa à demander. "On passe la soirée avec des amis de Juilliard ce soir, si tu veux tu peux venir." Il fit une pause en regardant Eillen. "Si vous êtes d'accord bien sûr !"  Il savait que la jeune fille n'était pas encore majeur alors il préféra demander. Ruby se tourna vers Eillen et elles semblèrent converser quelques secondes silencieusement. Ruby semblait encline à venir. Eillen se tourna vers le jeune homme avec un sourire. "Bien sûr, mais tu me la ramènes !" Ruby eut un sourire envers sa tante, toujours à s'inquiéter. "Dans ce cas là ! Je vais vous laisser les jeunes ! Faites attention !" Elle héla un taxi, laissant les deux jeunes ensembles. Ils la regardèrent partir avant de se mettre en marche, Ruby suivant le jeune homme. Aucun des deux n'osaient vraiment parler et ce ne fut qu'après quelques minutes que la jeune fille brisa la glace. "Il va y avoir tes ... Potes de ce matin?" Il se pinca les lèvre en hochant la tête. "Juste quelques un... Désolé, ils sont un peu brutasse, mais pas méchant." Elle balaya son excuse du geste de la main, elle s'en foutait un peu qu'il s'excuse, par contre ses amis, ils allaient prendre cher face à sa vengance.

Ils ne tardèrent pas à passer le videur du petit bar qui ne prit même pas la peine de vérifier leur cartes, il semblait connaitre Lukas puisqu'il se firent une accolade. Les deux jeunes gens rentrèrent dans l'endroit. L'ambiance semblait relativement calme mais entrainante, et c'était agréable sans être assourdissant. "Les gars, je vous présente Ruby." Ruby agita sa main avec un sourire pour saluer tout ce joyeux monde qui l'accueillit à bras ouvert. Elle fut invitée à s'asseoire parmi les filles. Elle reconnaissait Kat de ce matin, et elle ne connaissait pas vraiment les autres filles mais elle n'allait pas tarder à apprendre à les connaitre. Lukas n'était pas très loin , et elle reconnu la voix de l'un des gars qui l'avait qualifié de "bonne" ce matin, elle se tourna donc vers lui et lui tapota l'épaule gentiment. Il se tourna vers elle un peu intrigué, et en voyant ses yeux casiment noir il eut un petit mouvement de recul. "La prochaine fois que tu me qualifie de ''bonne'', mon chat, je te castre. C'est bien compris ? J'suis pas ton plat de résistance."  Elle mima les guillement avec ses doigts et sa menace sembla faire de l'effet puisqu'il s'excusa tandis que ses amis se mettaient à rire.  Lukas hésita mais fut emporté par l'intéret général. Une voix masculine s'éleva. "Je l'aime bien !" Elle reparti ensuite en direction des filles avec un sourire. La soirée s'annonçait plutôt sympa.

Elle ne tarda pas à apprendre à les connaitre. Celui qui avait dis qu'il l'aimait déjà bien était Marshal, un charmant garçon chatain avec des yeux d'un vert pâle comme elle n'en avait jamais vu. L'autre qui s'était pris une souflette répondait au surnom de Lex, pour Alexis si elle avait bien compris. Parmi les filles, Kat' était la partenaire de danse de Lukas, il y avait aussi Yuri qui était musicienne mais préférait amplement son piano. Lacey était la plus âgée du groupe et rentrait en troisième année, en dramaturgie. Il y avait d'autre personnes, mais certaines étaient trop loin pour qu'ell puisse leur parler librement, elle en retint à peine les noms.Pour autant, Ruby s'intégra bien vite et n'eut aucun mal à lancer des discussions. Elle échangea son numéro avec Lacey, qui cherchait une colocataire pour l'année prochaine, le loyer ne semblait pas excessif et la jeune fille lui promit de lui donner une réponse au plus vite. "Du coup, tu as Chuck en prof ?" Lacey regarda la brunette, un peu septique. "Sanders ? Tu le connais ?" Ruby eut un rire, elle le connaissait plutôt bien, c'était son oncle. "Oui ! C'est mon oncle." Marshal, qui s'était rapproché depuis l'altercation eut un rire. "Oooh ça sent le piston ça!" Elle prit un air fausseement outrée tandis que Lacey était en train de s'exiter. "Passe moi le numéro de tes parents, c'est obligé faut qu'on s'fasse une coloc ! " Ruby eut un rire, elle ne divulga rien contre Chuck. Il la connaissait depuis bien plus longtemps qu'elle : il avait plus  de choses à dire sur son dos que elle, et elle se méfiait de cela !

Arriva a un moment de la soirée ou Ruby bu de l'alcool. Par plusieurs fois elle piqua le verre de Lukas qui au début rala quelque peu en rigolant avant de la laisser faire. Il fallait dire que Ruby avait une sacrée descente. Mais elle n'était pas éternelle, elle savait qu'elle allait le regretter le lendemain. Au final, elle ne sut pas vraiment vers quelle heure, mais Lukas devait la ramener alors elle le suivit docilement en sautillant se retournant vers la table pour leur faire un signe de main avant de joyeusement suivre le jeune homme sous le rire de ses nouveaux amis. Elle était saoul, c'était clair, mais au moins elle avait l'alcool joyeux! Ruby s'accrocha au bras du jeune homme avant de lui demander de s'arrêter pour qu'elle enlève ses chaussures. "Ruby... Tu peux pas enlever tes chaussures, j'ai pas envie que tu te plantes quelque chose dans le pied." Une moue boudeuse apparu sur ses lèvres. "Mais j'ai mal déjà à mes pieds." Il soupira en rigolant. Lui n'était pas bourré justement parce qu'il prévoyait de la ramener. Il savait qu'il aurait du l'arrêter à un moment. Mais elle semblait tellement pleine de vie qu'il n'avait pas osé la stopper. Et vu ces réactions quelque peu anarchique par moment, il n'avait pas osé lui dire stop non plus. "Remet tes chaussures quand même." Elle souffla bruyament avant de les remettre et de se raccrocher à son bras. "Tu ne veux pas me porter ?" Il tapota sa main gentiment. "Non Ruby, tu n'es plus une enfant." Elle le regarda et très sérieusement lui dis. "Peut être. Mais j'suis une princesse." Il se retenait d'exploser de rire parce qu'elle avait vraiment l'air d'une enfant. Il lui souria. "Je n'en doute pas, mais ce n'est pas une raison." Elle soupira en continuant de marcher, accrocher à son bras. Elle pesta quand même contre lui, mais elle fut heureuse quand il héla un taxi. Elle le regarda tandis qu'il levait le bras et la jeune femme le regarda. Il était vraiment beau. Elle se mordit la lèvre inférieur et se demanda si sa
joue était aussi douce qu'elle n'y paraissait. Elle fit alors ce qui lui semblait normal sur le coup. Elle tendit sa main pour toucher. Il se tourna brutalement vers elle et il plongea ses yeux bleu indécis dans les siens stupéfait. Elle retira sa main en baissant ses yeux. D'un coup elle se sentait bête : prise la main dans le sac. En même temps c'était difficilement concevable autrement. Ils montèrent dans le taxi sans un mot et le jeune homme indiqua l'adresse de son hotal. Elle continuer d'être accroché à son bras et senti bientôt ses paupières se faire lourde. Elle s'endormit contre son épaule sans qu'il ne dise rien à ce propos.

Il la réveilla peut avant d'arriver à l'hôtel et elle ouvrit ses yeux tout miteux sur sa personne. Elle s'étendit comme elle peut et le suivit hors de la voiture pour se diriger vers sa chambre. Il l'accompagna, parce qu'il doutait qu'elle rejoigne sa chambre d'elle même sans se perdre entre deux. Il préférait ne pas prendre de risque et être sure qu'elle atteignait son lit.

Le trajet jusqu'a la chambre de la jeune fille se fit dans le silence,et ils s'arrêtèrent tout deux devant la porte. Ruby commença à chercher sa carte, fouillant dans son sac là ou elle pouvait bien se trouver. Elle était encore à peu près consciente, c'est juste qu'elle était un peu plus de bonne humeur que d'habitude. Et qu'elle disait plus de trucs débiles aussi, mais c'était Ruby, elle avait hérité de l'humour de son père. Elle sorti la petite carte victorieuse et se tourna vers le jeune homme tout sourire en lui montrant la carte fièrement. Il eut un petit sourire tandis qu'elle ouvrait sa porte. Elle se tourna vers lui, voulant le remercier. Elle se mit sur la pointe des piedspour lui faire un bisou sur la joue se reculant ensuite. "Attends Ruby." Elle s'arrêta en se tournant vers lui, sans vraiment comprendre, il s'approcha d'elle et caressa doucement sa joue. Elle se laissa faire, appréciant le contact de sa paume chaude contre sa peau. Et elle le vit alors doucement approcher son visage du sien.

Si Ruby n'avait pas été bourré, elle l'aurait probablement repoussé en rouspettant, mais elle avait quelques verres dans le nez. Alors elle se laissa faire. En même temps elle était curieuse : depuis le début elle se demandait quel gout avait ses lèvres et si elles avaient l'air aussi douce qu'il n'y paraissait : elle allait être fixé maintenant ! Elle senti bientôt ses lèvres frolait les siennes et elle ne put réprimer un frisson courir le long de son échine. Leurs lèvres se joignèrent et bougèrent d'un commun accord, même si celle de la jeune femme eurent un certain temps de réaction. Elle avait fermé les yeux, profitant de la sensation nouvelle. Elle le sentit l'aggriper par la taille et elle l'une de ses main aggripa son t-shirt. Elle sentit bientôt la main du jeune homme passé sous son t-shirt et elle se recula pour arrêter l'expérience. Non. Elle n'était pas comme ça. Son coeur battait la chamade sous sa peau et son souffle était court. Ses lèvres avait probablement pris un peu plus de couleur aussi. Ses joues étaient rosies par toutes ses émotions et elle l'entendit s'excuser au travers de ses oreilles bourdonnante. A présent la disntace entre les deux semblait être bien plus grande. Elle recula lui souhaita une bonne nuit et rentra dans sa chambre. Même bourré, elle savait qu'elle allait le regretter. Et surprise, elle ne prit même pas le temps de se changer avant de plonger dans les bras de morphée.

Le réveil fut difficile ce matin là. Elle avait la bouche pâteuse et le regard un peu morbide. Sa tête luifaisait un mal de chien et sa tante vint frapper à sa porte qu'elle eut du mal à aller ouvrir. Elle se traina jusqu'a la porte, l'ouvrant en frottant sa tête. "He beh ! Tu as passé une bonne soirée ?" Fit elle en rigolant. Ruby la laissa rentrer dans sa chambre tandis qu'elle faisait demi-tour sur ses talons pour aller chercher des vétements. "Doucement le crâne." Eillen eut un rire en regardant sa nièce déambuler dans la chambre tel un zombie. "Ha bah, quand on sait pas boire ruby ..." Eillen alla lui chercher des aspirines pour lui faire passer son mal de tête et lui donna. Ca allait déjà la soulager. En attendant l'effet du médicament, elle parti se changer et se laver.

Ce fut probablement sous l'effet de l'eau chaude que la jeune fille se souvint qu'il l'avait embrassé. Et elle cogna sa tête contre le mur en se traitant d'imbécile. Elle n'était pas comme ça d'habitude ... Elle verrait bien ou cela la ménerais au final.

Elle sortie de la salle de bain de meilleure humeur, avec un mal de crâne moins prononcé et un oeil un peu plus vif. Elle sourit à sa tante qui la regardait avec un petit sourire au coin des lèvres. Une nouvelle journée s’annonçait.

-----

La semaine passa à une vitesse absolument folle. Ruby ne vit pas les jours passer e t chaque jour était une nouvelle découverte. Elles avaient fait un sacré tour des musées et elles avaient passé une soirée entière sur Time Square, qu'elle avait trouvé fabuleux. Ruby avait voulu passé une journée entière à chercher des lieux de tournages de ses films préféré et n'avait pas été déçue. Le nombre de photos qu'elles avaient pris étaient exponentiel, elle souhaitait garder tout cela gravé à tout jamais dans sa mémoire, et quoi de mieux que des photos pour s'en souvenir ! Elles s'étaient promi aussi que la prochaine fois, elles iraient voir un vrai broadway, pour le plaisir des chants et de la danse.

Bien évidemment elles passèrent quelques jours avec Chuck et Callie qu'elle fut ravie de revoir après tant de temps passé. Elle n'avait pas vu Danny, qui semblait-il était maintenant au lycée. Mais elle n'était pas là au bon moment puisqu'il était parti en vacances. Elle avait aussi vu pour la première fois sa petite cousine, la deuxième adoptée de la famille, qui était venue agrandir la maisonnée à peine un an auparavant. Elle avait trois ans, mais été absolument adorable et elle voyait Callie s'épanouir en tant que maman. Cette dernière ne pourrait jamais avoir d'enfant , et même si la nouvelle avait été dure à apprendre plusieurs années auparavant, ils en étaient arrivé à donner une seconde chance à des enfant qui n'en avait pas eu. Elle se souvenait qu'ils avaient passé beaucoup de temps avec sa grand mère à l'époque, qui les avait rassuré pour les procédures et qui avait même réussi à pistonner leur demande.

Ruby put remercier Natasha et Alec directement. Même si Alec rentrait en saison de concours, ils étaient régulièrement chez eux. Pour eux pas encore d'enfant, ils étaient dans l'attente. Elle savait qu'elle finirait pas avoir un énième petit cousin ou petite cousine, c'était juste que Alec et Natasha aimait prendre leur temps et que la rouquine (devenue blonde) était concentré sur sa carrière. Elle commençait à bien se faire un nom dans le milieu, ça n'avait pas été facile de rentrer chez eux sans se faire remarquer. Natasha avait tourné dans plusieurs films à gros budget sur les dernières années et son talent la conduisait là ou elle voulait. Alec suivait calmement derrière, canalisant son énergie et lui permettant de s'éloigner de ce milieu sans pitié. Il continuait cependant les compétitions, partant parfois à l'international. Il avait participé aux derniers JO et même si il n'avait pas fini sur le podium ni dans le top, ça avait été une formidable expérience et il espérait bien la renouveller. Elle était toujours étonnée par ce petit couple, qui aurait cru qu'il fonctionnerait aussi bien ?

Quant à Lukas ... Le jeune homme et elle commencèrent à s'entendre, ils se revierent entre deux et échangèrent leur numéro. Même si pour Ruby l'embrassais avait été une erreur, ils essayaient d'apprendre à se connaitre un peu plus ... Peut être pour remettre ça plus tard ? Elle appréciait le jeune homme, et puis elle ne pouvait pas dire qu'elle ne l'avait pas repoussé quand il l'avait embrassé non plus. Il lui avait plu, et elle voulait savoir qui il était, elle voulait flirter avec lui. C'était bien l'une des rares fois où ça lui arrivait. Côté petit copain, Ruby n'en avait pas beaucoup eux, ou que des coups de quelques jours, jamais plus. C'était une pointure quand il s'agissait de garçon et elle avait du mal à trouver chaussure à son pied.

Quand elle prit l'avion du retour, ce fut le coeur lourd qu'elle décolla vers sa maison. Ses parents lui manquait un peu, mais ses nouveaux amis un peu plus, ainsi que son "autre" famille. Elle les avait quitté à regret, mais ele savait que ce n'était que partie remise. Dans quelques semaines elle reviendrait, ce n'était qu'une question de jours, d'heures, de secondes avant qu'elle n'habite la capitale. Mais elle le savait déjà. Ses prochaines années seraient riches en émotions et en découverte. Elle allait pleinement s'épanouir comme une femme et comme artiste, et cela valait tout à ses yeux. Elle était à la fois effrayée , impatiente, tout ses sentiments semblaient bien confu, mais elle était là. Elle allait y arriver. Elle allait se donner les moyens d'y arriver parce qu'elle le savait : qu'elle soit talentueuse ou non, elle allait se donner a 200% pour réaliser ses rêves. Parce que beaucoup de gens ne pouvait pas en dire de même, elle avait une chance, une chance à prendre. Durant ses dernières années, elle avait eu l'impression d'être dans le corps, dans l'esprit d'une autre. Mais après cette semaine, entouré de gens qui la comprenait, qui savait ce qu'elle vivait, elle se sentait revivre, elle se sentait à sa place : à sa maison, elle se sentait pour la première fois elle-même. Elle n'avait que ses obligations à remplir : celle de vivre et d'être heureuse, pas celle de faire plaisir à sa mère, pas celle de vivre pour sa mère : celle de vivre pour elle, et elle seule. Et elle le savait très bien : ces personnes là, qu'elle avait rencontré, qu'elle avait croisé, maintenant faisaient tous partie de son existence, ils seraient ce qu'ils devraient être : des personnes qui lui rapellerait qu'elle doit se battre pour ses rêves, parce que si elle ne le faisait pas, personne ne le ferait. Elle était maître de son existence, maître de sa destinée.

Elle avait peur, mais de ce voyage était ressortie une nouvelle Ruby, une fière, une puissante. Une fille qui n'allait pas dire merde à ses chances et qui allait les prendre à pleine main. Parce qu'elle savait qu'elle en était capable, et qu'elle ferait tout pour y être. Et elle avait le besoin terrible de se raccrocher à cette idée.
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:53
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »Chapitre IIIL'indépendance l'appelé à présent! Elle venait de passer ses derniers jours de vacances avec ses parents, ils avaient pris le camion dans lequel ils avaient mis toutes les affaires dont Ruby avait besoin. Il n'y avait pas beaucoup de chose, mais ça remplissait pas mal l'endroit. Ils avaient fait route tout droit vers New York, et son père avait pesté contre les autres conducteurs qui n'avancait pas. Ils étaient au final arrivé bien plus tard que prévu à l'appartement que Ruby allait partagé avec Lacey. Ca lui revenait bien moins cher de prendre une coloc que de partir directement sur le campus, et puis elle s'entendait plutôt bien avec la jeune femme. Elle les aida même à monter les affaires de Ruby et tout ne fut que question d'installation après !

La jeune fille s'était donc bien installé, avait signé tout les papiers, et après une nuit sur le canapé, ses parents étaient reparti. Ils avaient pris quelques jours sur leur planning pour partir avec leur fille tranquillement. Si elle y réfléchissait bien, c'était la première fois qu'ils étaient seuls à trois dans la voiture pour un long voyage, c'était quelque chose de drôle. Pour autant elle n'avait pas forcément pensé au "on ressemble à une vraie famille". Sa vraie famille était partout, et c'était ça qu'elle aimait. Elle n'avait jamais eu l'espoir de voir ses parents ensemble, même enfant.

Elle n'avait pratiquement pas dormi la nuit, elle qui avait un sommeil si lourd n'avait pas été capable de s'endormir. Ce n'était pas tant que son appartemnet ne lui était pas encore familier : c'était le stress de rentrer dans ce grand endroit qu'était Juilliard. Son violon était là, posé dans un coin de la pièce , dans son étui en cuir noir impeccable. Elle l'avait graissé pour lui rendre sa brillance la veille. Elle tenait a être soignée pour ce premier jour de cours. Quant elle se leva ce matin là, elle avait la tête dans le paté et ses yeux semblait tout bouffi. Lacey eut un sourire en la voyant s'installer au comptoir de la cuisine. "J'en connais une qui stresse pour la rentrée." Ruby lui adressa un sourire un peu trop doux en s'asseyant avec son café. "J'suis sûre t'étais pareille." Lacey la regarda et eut un rire. "En fait j'étais pire. J'avais bu la veille." Ruby fut prise d'un rire, pourquoi cela ne l'étonnait pas de la brunette ? Elle semblait tellement libre, elle se foutait de tout et tout le monde, elle aurait aimé être comme elle. Elle réussit à avaler un peu de nourriture avant de partir, son stress lui nouait l'estomac.

A vrai dire son stress n'était pas que du que à la rentrée dans cette grosse école. Elle avait un peu peur de revoir Lukas : ils avaient beaucoup communiqué sur les derniers mois, s'envoyant plein de petits mots d'encouragement et de smileys. C'était presque à en vomir tellement c'était naïf. Et pourtant, elle avait peur de le revoir aujourd'hui, même si elle le connaissait bien mieux qu'il y a quelques mois. Comment allaient-ils réagir tous les deux ? Elle pris son étui qu'elle glissa sur son épaule et elle et Lacey partirent en direction de l'école. Ruby avait fait l'effort de mettre un vrai jean, mais son côté artsy avait repris le dessus et elle avait sortit une chemise coloré qu'elle avait assorite avec un débardeur. Elle avait enlevé tous ses bracelets : c'était plus agréable pour jouer au violon, et ne portait qu'un collier qui descendait et pendait tranquillement dans le creux de sa gorge. Elle avait mis une paire de Doc parce qu'on ne la changeait pas.

L'appartement des demoiselles n'étaient pas très loin de l'école et en moins de dix minutes de marche, elles passaient l'entrée de l'école. Ruby fit pour la première fois sonner son badge à l'entrée et elle pu passer tranquillement. L'école semblait beaucoup plus animé que la fois dernière ou elle était venue. Lacey l'accompagne jusqu'au panneau ou elle trouva sa salle de classe, regardant par dessus l'épaule d'un autre élève. Elle communiqua le numéro à Lacey qui eut un sourire et lui dit. "Avant tout, on va a l'amphi." Elle hocha la tête, le discours de bienvenue et de début d'année allait commencé, elles se dépêchèrent donc de se diriger vers l’amphithéâtre. Leur groupe de pote leur avait réservé quelques places et elles s'installèrent tranquillement. Lukas était loin d 'elle et Ruby ne savait pas si elle devait en être reconnaissante ou pas. Les discussions allèrent bon train ,la jeune femme s'appuyant les bras sur son dossier , tourné vers ses amis.

Un bruit l'alerta et elle tourna la tête pour voir Chuck sauter hors de la scène en mode parkour. Il trottina en montant les escaliers pour monter jusqu'à la rangée de Ruby et pour venir la saluer. "Salut Puce, tu vas bien ?" Elle se réinstalla en lui répondant. "Oui nickel ! et toi ?" Il eut un sourire en acquiesçant avant de se tourner vers son groupe d'amis. "J'espère qu'elle vous a rien dis sur moi ?" Lacey pris la parole . "Non, on a essayé de lui soutirer des infos , mais elle est muette comme une carpe." Tout le groupe eut un rire , y compris Ruby et Chuck. "Elle a plutôt intérêt, j'ai pire sur son dos." Elle lui tira la langue et il rigola avant de s'excuser auprès des jeunes pour redescendre vers la scène. Marshal se tourna vers la jeune fille en riant. « Sérieux, quand tu nous a dis que c'était ton oncle je croyais que c'était une blague ! » Ruby eut un rire en regardant le jeune homme. Elle n'était pas du genre à mentir, et elle était sûrement trop naïve par moment pour mentir correctement, donc elle disait la vérité la plupart du temps ! « Mais je suis honnête ! »

Le discours de début d'année ne tarda pas à débuter et ils eurent droit à tout un speech sur leur travail et sur ce qu'ils allaient devenir. Le corps enseignant réuni sur scène semblait quelque peu grave mais le bureau des étudiants ne tarda pas non plus à monter sur scène, annonçant qu'avant la folie des cours qu'ils allaient subir allait se dérouler une fête, comme chaque année. Ruby écouta attentivement tout le long de l'heure qui passa. Certains profs ne tardèrent pas à indiquer aux élèves ou se rendre. Une petite dame fluette indiqua aux premières années en musicologie de les suivre et après avoir salué ses amis, Ruby avait remis son sac en bandoulière pour se diriger vers la dame en leur faisant signe de la main. Elle rejoins le groupe d'élève qui attendait déjà et suivit docilement au travers des couloirs de la grande école.

Il y avait pas mal d'élèves qui semblaient déjà formé des groupes. Ils n'étaient pas nombreux, tout au plus une quinzaine, mais Ruby ne tarda pas à voir une jeune fille blonde tout aussi seule qu'elle. Elle avait le nez plongé sur ses pieds, sa chevelure blonde cachant à demi son visage. Elle voyait juste une paire de lunettes noires assez épaisses. Elle n'osa pas de suite s'approcher, ce fut quand tout le monde s'installa dans la salle de classe qu'elle se mit à côté d'elle. Elle tendit sa main vers la jeune fille qui releva sa tête d'abord étonnée avant de lui serrer timidement. « Ruby. » Elle lui fit un sourire, pincant un peu ses lèvres. « Melody. » Ruby lui répondit par un grand sourire tandis que leur professeur se présenta. « Bonjour à tous. Je suis mademoiselle [INSERT RANDOMN NAME HERE], votre professeur titulaire pour cette année. » Elle regarda un à un chacun de ses élèves et eut un petit sourire. « Je vais vous épargnez un énième discours. » Elle tpaota sur le bord de son bureau avant de prendre sa liste et de commencer à faire l'appel pour mémoriser le nom de ses élèves. Ainsi Ruby commença à noter quelques noms dans le coin de sa tête : il valait mieux qu'elle ne se fasse aucun ennemi ici. Elle reprit la parole. "J'aimerais que chacun d'entre vous passe un morceau de son choix. Après je vous prendrais à part quelques minutes qu'on parle de votre travail actuel, vos lacunes ..." Ruby hôcha la tête et mademoiselle [INSERT RANDOM NAME HERE] regarda sur sa liste et demanda à Yuki de se lancer. La jeune fille aux allures assiatique et aux cheveux très court pris place sur le banc du piano, sortant une partition de son sac pour la mettre devant elle. La élodie qu'elle entamma commença à résonner dans la pièce et chacun se tut. Elle vit leur professeur prendre des notes tandis qu'elle jouait. Ruby sentait le stress monter, moins oppressant que le jour de son audition, mais jouer devant des gens n'était pas toujours facile pour elle. Plusieurs élèves passèrent
, et chacun furent applaudit à la fin de leur prestation.

"Ruby Mills ?" La jeune fille avait déjà posé son violon et sa partition sur ses jambes entre deux et elle se leva un peu tremblante et stressée. Melody, qui n'était pas encore passé lui adressa un sourire encourageant et la jeune fille alla se placer en face de tout ses gens. Elle posa sa partitition devant elle, l'étalant au maximum avant de poser son violon sous son menton. Devant son angoisse, rester debout semblait difficile et la première note qu'elle arracha à son violon fut saccadé et brève. Elle entendit le rire d'une certaine Jessica et ses compatriotes eurent un rire. "Excusez moi." Elle vit sa professeur jetter un regard noir aux trois jeunes filles qui avaient ris et qui se turent de suite. "Vas y Ruby, ne t'inquiète pas." La jeune fille prit une profonde respiration en fermant les yeux. Son archer passa sur les cordes du violon et elle commença à jouer sa partition. Elle avait choisit un morceau qu'elle connaissait quasiment par coeur pour l'avoir joué des tas et des tas de fois, elle avait mit les partitions au cas où, mais le morceau était l'un de ses préférés et celui sur lequel elle se débrouillait le mieux.

Quand Ruby se mettait à jouer, elle bougeait et vibrer toute entière avec son instrument. On voyait sa chevelure onduler avec ses mouvements, son bras allant chercher ses notes tandis qu'elle rentrait en communion avec sa musique. Elle gardait les yeux fermés pour ne pas voir ses camarades, jouant au sentiment. Peut être prit-elle quelques libertés sur le morceau, mais ce ne fut que pour lui apporter plus de force et de caractère. Elle allait de notes douces, montant creshendo vers une colère qui la fit vibrer tout entière, son morceau s'emballa, prenant de la vitesse, ses doigts suivant sans trop de mal. Peut être que une ou deux notes avaient fuient et avaient été fausse. Aux yeux de Ruby, jouer était comme travailler un morceau de caoutchouc, elle pouvait étirer ses notes, les raccourcir, les modeler à sa manière. Elle termina bientôt, pratiquement à bout de souffle par l'effort fini. Elle réouvrit ses yeux pour voir ses camarades l'applaudir et elle remercia en souriant un peu timidement avant de rejoindre sa place. Melody se pencha vers elle pour lui murmurer. "C'était très beau. "Elle la remercia avec un petit sourire en pincant un peu sa lèvre, flatter par la jeune fille. Cette dernière ne tarda pas à passer et se dirigea vers la harpe, tout le monde se tournant alors vers elle. Elle semblait aussi stressée que Ruby auparavant et elle lui rendit sa monnaie de sa pièce en l'encourageant aussi. La jeune fille fit bientôt courir ses doigts sur ses cordes dans quelque chose de très doux, qui ressemblait beaucoup à la personnalité que dégager la jeune femme. Ca restait encore un peu timide, mais le doigté était parfaitement gérer.

Le reste des élèves ne tardèrent pas à passer et l'enseignante prit bientôt ses élèves à part, avec ses notes. Ruby resta donc avec la petite blonde, avec qui elle échangea pas mal. La petite asiatique qui avait été au piano n'avait pas tarder à les rejoindre, les garçons restant ensemble et le groupe des trois ricanneuses restant ensemble. "Tu étais super impressionante Ruby, tu leur as bien fermé leur caquet aux trois autres poufiasses là !"Elle eut un rire en la remerciant. "Merci beaucoup ! J'ai beaucoup aimé ton morceau aussi, [INSERT RANDOMN NAME OF MUSICIAN HERE] était un très bon choix !" Elles continuèrent de parler entre elle, Yuki ne tardant pas à passer à la poele au niveau du bureau , elle revint avec le sourire. La prof semblait plutôt sympa et très ouverte d'esprit. Ce ne fut que quand Jessica passa qu'elle entendit de loin la voix un peu monter. Elle était déjà remise à sa place et tant mieux. Quand elle repassa dans la salle, elle adressa un regard un peu noir vers son groupe, mais Ruby n'en tint pas rigueur : elle ne pouvait que s'en prendre à elle même, et fermer sa gueule un peu. Ruby fut appelé et elle se leva et s'asseya en face de sa prof qui avait un grand sourire en la voyant. Elle tapota ses feuilles sur le bord de sa table tandis que Ruby était prête à écouter et noter les conseils de sa prof sur un petit callepin. Elle avait décidé d'être organisé cette année.

"Alors Ruby ... Parlons un petit peu !" Elle acquiesça avec un sourire un peu crispé, elle était inquiète d'avoir son avis. Elle la vit regarder ses notes rapidement avant de commencer à expliquer à la jeune fille. "Tu as déjà un très bon niveau pour une première année. Ca ne veut pas dire que tu vas devoir te reposer sur tes lauriers, mais tu seras probablement plus à l'aise que d'autres élèves." Ruby commença à rougir en se pincant la lèvre en hochant la tête. Elle ne comptait pas se reposer de toute façon mais c'était très flatteur. "Tu mériterais cependant d'avoir un peu plus de souplesse au niveau du poignet. J'ai quelques partitions qui devraient t'aider à travailler ça. " Elle lui tendis un feuillet de page que Ruby regarda rapidement, certains noms lui disait quelque chose et elle se promit de les travailler le soir même. Elle fut intrigué par certaines marques sur la partition et demanda à sa prof de l'éclairé, elle lui expliqua rapidement la notation qui n'était pas commune. Elle termina par la congédier après lui avoir expliqué plusieurs exercices et quelques partitions.

La jeune fille retourna à sa place avec un grand sourire, s'installant en rangeant les partitions dans sa pochette. Melody ne tarda pas à partir et à revenir elle aussi avec un sourire. Elle congédia bientôt tout ses élèves pour le repas de midi et les petits groupes se dispérsèrent jusqu'à la cafétaria. Apparement leur après midi était libre pour commencer à travailler les exercices qu'elle avait donné, ils avaient accès à de nombreuses salles et pouvaient travailler en plusieurs. La règle d'or était l'autonomie dans cette école. Il ne prenait plus les élèves comme des enfants comme au lycée, mais comme de jeunes adultes responsables : elle appréciait cette manière d'enseigner. Ruby restait en compagnie des deux jeunes filles. Elle ne tarda pas à remarquer la table de ses amis et après s'être servie, elle invita les filles à venir avec elle. Posant son plateau à côté de Lacey et s'installa en souriant. "Les gars, je vous présente Melody et Yuki." Ils saluèrent tous les nouvelles venues et elles s'installèrent près de Ruby. Melody termina à côté de Marshal et elle pu voir toute la gêne de la jeune demoiselle devant le second année.

Pourtant quele chose frappa Ruby quand elle regarda autours d'elle. Lukas était là, mais il n'est pas seul. Il semblait roucouler, c'était le terme, avec une autre fille, qu'elle ne connaissait pas. Elle était limite sur ses genoux et il mangeait un peu tous les deux, dans leur coin sur la table. Elle ne préféra rien dire et continua de manger son plat, papotant avec les gens autours de la table. Elle demanderait à Marshall ou quoi plus tard. Elle préférait savoir avant de commencer à cracher. Et puis elle ne voulait pas faire un scandale. Il yavait pleins de personnes à table qu'elle ne connaissait pas, elle tâcha donc d'essayer d'apprendre à connaitre toutes ses personnes.

L'après midi se passa dans le calme, elle passa à peu près une heure pour bien déchiffrer la partition et la comprendre. Elle passa l'heure suivante à s'entrainer, essayant d'adopter un poignet le plus souple possible. Mais cela n'était pas facile et au bout de deux heures, elle préféra arrêter pour rentrer chez elle se reposer. Son poignet commençait un peu à tirer des exercice répété et il valait mieux éviter le canal carpien lorsqu'on était musicienne. Elle rangea alors son matériel accompagnée de Melody qui décida elle aussi d'arrêter là pour aujourd'hui. Elles se dirigèrent vers la sortie. Melody dut s'excuser et partir en courant parce qu'elle allait rater son bus pour rentrer chez elle : si elle ne le prenait pas là, elle mettait plus de trente minutes pour rentrer. Ruby eut un sourire en agitant sa main et se retourna pour au final voir Marshal venir vers elle. "Hey Ruby ! T'y vas ?" Elle eut un sourire en agitant son poignet devant lui. "Oui, il commence à souffrir, j'vais éviter de continuer!" Il rigola franchement. Elle appréciait beaucoup Marshall, elle le considérait comme son frère et elle espérait que c'était réciproque. Mais il n'avait jamais fait d'allusion, donc elle n'en doutait pas trop. "Dommage, faudra qu'on joue ensemble un jour." Elle hocha la tête , elle serait heureuse de jouer avec lui ! Elle hésita quelques instants à poser la question à Marshall. Elle avait un peu peur de ce qu'elle allait apprendre, mais au final, elle préféra lui demander. Il savait forcément ce qu'il en était. "Dis moi ... Lukas a une petite amie ?" Marshall fut un peu étonné de la question mais répondit avec un sourire. "Oui, c'est Diana. Tu as du la voir ce midi je pense !" Elle fronça les sourcils. "Et cela fait longtemps ?" Il se gratta le menton quelques instants, réfléchissant à la question de la jeune fille. "Ca doit bien faire ... Je sais pas, sept ou huit mois ? Peut être plus ? J'en ai aucune idée , pourquoi?" Ruby se décomposa. Elle regarda ses pieds, réf
rénant son envie de taper sur quelque chose, ou quelqu'un. "Rien. Merci Marsh. Je vais te laisser." Elle semblait peut être un peu froide, mais elle tenta de lui faire un sourire avant de prendre la porte.

Cet enfoiré, il n'y avait pas d'autre terme pour qualifié Lukas à ce moment là, l'avait embrassé et lui avait fait des avances alors qu'il était en couple. Elle se sentait terriblement mal, elle n'eut pas envie de vomir, pas à ce point là, mais elle se sentit quand même un peu nauséeuse. Elle lui avait fait confiance. Sur la route elle osa même regarder les messages qui lui avait envoyé, là ou il lui donnait des surnoms. Il lui avait envoyé des messages très régulièrement, pour ne pas dire tous les jours, alors qu'il sortait avec une autre fille. Elle se sentait mal pour elle, et pour cette fille qu'elle connaissait à peine.

Elle rentrit chez elle comme un zombie, ne se rendant même pas compte du temps passé. Elle s'en voulait d'être tombé dans le panneau : tous les hommes étaient de sombres connards profiteurs. En rentrant dans la maison, elle eut envie de tout envoyer en l'air. Posant pourtant son violon avec délicatesse elle balança son sac, en rage. Elle sorti son pot de glace et le posa sur la table pour le laisserun peu fondre avant de jeter ses affaires par terre. Elle était tellement en colère que son visage entier était rouge et qu'elle était prête à le détruire. Elle n'en revenait pas de ce qu'il avait fait ! Comment avait-il pu oser. Elle ne tarda pas à recevoir un message de sa part. "Désolé petit chat, on a pas trop pu se causer aujourd'hui." Elle regarda son téléphone avant de le jeter avec rage dans le canapé. "MAIS QUEL CONNARD."

Lacey ne tarda pas à passer la porte et vit la jeune fille en boule sur le canapé, déchiquetant du papier. Il y avait des petits bouts de papier partout à ses pieds, et elle regardait un film en se servant rageusement dans son pot de glace. Sur le coup, elle eut peur de faire une erreur diplomatique en lui demandant ce qui se passait. Elle s'approcha et posa ses affaires, regardant la jeune demoiselle. "Qu'est ce qui s'est passé ?" Ruby mis sur pause le film, arrêtant de déchiqueter sa feuille. "Tu savais que cet enculé de Lukas avait une petite amie ?" Elle ne comprenait pas où elle voulait en venir sur le coup, mais elle ne lui répondit pas, attendant qu'elle continue et s'appuyant alors sur leur canapé. "Cet enfoiré de merde là ! Ca fait des MOIS qu'il me mène EN BATEAU." Elle balanca sa cuillère dans la glace. "Et il m'a embrassé ce batard !!" Lacey comrpenait mieux pour le coup ...Elle se balança à côté de Ruby en passant son bras par dessus ses épaules, prenant son téléphone qu'elle avait abandonné là. Elle commença à regarder les conversations entre les deux gens. "Putain mais quel culot il a." Elle regarda la pauvre Ruby qui regarda tout le bordel qu'elle avait déjà mis. "Les hommes s'est vraiment des connards ..." Ruby semblait à présent au bord des larmes et cela annéantis presque la jeune femme qui voyait bien que la jeune fille n'allait pas bien là. "Je suis désolé, j'ai mis le bordel." Elle eut un sourire. "Eh ! C'est normal. Puis je préfère que tu te jette sur du papier plutôt que les assiettes et les vases." Lacey prit le pot de glace qu'elle repoussa loin de la jeune fille. "Par contre la glace, ça c'est une mauvaise idée." Elle eut un petit sourire envers elle et Ruby éclata en sanglot dans ses bras. La brune caressa doucement son dos en la rassurant. Elle trouvait cela triste que son premier jour à Juilliard se passe comme cela ... D'habitude c'était joie et stress : pas larme et tristesse. Ruby prit la parole. "Je lui ai fais confiance putain ! Il
avait pas le droit de me faire ça !! Je me sens tellement mal ! Je veux pas être une briseuse de couple." lacey caressa le haut de son crâne. "Chérie, t'es pas une briseuse de couple. C'est lui qui le brise tout seul. Mais oui, il n'avait pas le droit, personne n'a le droit de te faire du mal comme ça Ruby. La confiance ça ne se bafoue pas."

La crise de larme continua quelques minutes avant que la jeune femme ne lui dise. "Ruby, on va préparer ta vengeance, et ça sera terrible." Ruby eut un petit rire. "Tu as des idées ?" Lacey lui fit un sourire. "Quand il s'agit de faire comprendre à quelqu'un qu'il a été trop loin : oui, et beaucoup."
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:55
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »Chapitre IVRuby et Lacey avait décidé d'abord de parler avec Diana pour lui expliquer la situation. Elle pouvait être un atout important dans le plan qu'elles avaient préparés. Elle était même quasiment indispensable. Il fallait écraser Lukas et lui faire comprendre que bafouer la confiance de non pas une personne, mais deux, c'était quelque chose d'horrible et de vraiment terrible. Ruby n'avait pas non plus répondu à son message, et même s'il tenta de la relancer dans la soirée, elle décida qu'il valait mieux l'ignorer et le laissa tomber. Un connard dans ce genre ne méritait même pas qu'elle s'itnéresse à lui. Elle réussit à trouver la jeune femme qui était en drama en seconde année. Elle l'arrêta au détour d'un couloir alors qu'elle était seule. "Hey ! Diana !" Elle s'arrêta, et jaugea la jeune fille. Elle ne pouvait le nier, Diana était une très jolie fille, de long cheveux un peu roux, un physique de rêve, un charmant minois, elle avait tout pour plaire. La jeune femme lui fit un sourire. "Oui, Ruby, c'est ça ?" La dénommée ne put qu'acquiescer en souriant. Elle savait que ce qui allait suivre n'allait probablement pas lui plaire, et c'était normal. Mais c'était important de mettre les choses à plat. "Est ce que on peut aller parler dans un coin plus calme ?" La jeune femme semblait très intrigué et suivit Ruby sans dire de mot, rentrant dans une salle de classe vide. Ruby s'asseya sur l'une des tables en se mordant la lèvre.


"Je sais que ce que je vais te dire va te paraître difficile à croire ... Mais je tiens à t'en parler. Par honnêteté." La jeune femme croisa les bras en regardant Ruby, attendant que celle ci ne s'explique. A vrai dire Ruby n'avait pas vraiment d'idée de où commencer. Elle décida de commencer par sa rencontre avec Lukas. "Lukas t'as expliqué comment on s'est rencontré ?" La jeune femme soupira et hocha négativement la tête, elle voyait sa mâchoire se tendre mais ne dis rien. Elle comprendrait bien après, du moins elle espérait. Elle ne connaissait pas très bien Diana, et c'était même la première fois qu'elle parlait avec elle. "Cest ma tante qui l'a invité à venir voir un ballet avec nous, en juillet. Suite à ça , il nous a servit de guide pour visiter New York le lendemain et ... J'ai passé la soirée avec lui et ses amis." Elle prit une pause. "Tu n'étais pas là ce soir là." Elle observa la jeune femme qui lui répondit. "Oui, et alors ? Il a bien le droit de traîner avec ses amis." Ruby hocha la tête. "Je ne veux pas en venir là. Il devait me ramener le soir à l’hôtel. Et c'est là qu'il m'a embrassé." Elle enchaina assez vite, pour ne pas laisser le temps à la jeune femme de répondre et de s'énerver, elle voulait lui fournir toutes les explications avant qu'elle ne pète un câble. Parce que ça allait probablement être le cas. "Je ne savais pas à ce moment là que tu étais sa petite amie, en fait il m'en a jamais parlé. Après ça on a continué de parler, par sms. Je croyais qu'il était seul et j'ai appris hier qu'il était avec toi, et je me sens très mal par rapport à ça Diana, je veux pas briser votre couple, ou quoi, mais je voulais te le dire parce que je ne me voyais pas être malhonnête avec toi."
Elle vit Diana commencer à s'énerver. Elle ne savait pas vraiment à quoi elle devait s'attendre en lui disant tout ça, mais elle ne s'attendait pas vraiment à ce que la jeune fille tape son poing sur la table. Le regard noir elle commença à attaquer Ruby verbalement. "Des putasses comme toi, Ruby, y'en a pas mal. Ça ne ressemble pas à Lukas, et ce n'est pas Lukas. Je sais que mon mec est beau et gentil, mais merde." Elle s'approcha d'elle vraiment énervé, lui montrant limite son poing. "Mais des petites garces dans ton genre ont déjà essayé de briser mon couple et ça ne marchera pas d'accord ?" Elle se retourna pour repartir, mais Ruby l'arrêta, prenant son courage à deux mains. "Je ne te dis pas ça de gaîeté de coeur Diana ! Je me sens aussi blessée et trahie que toi, parce que je lui faisais confiance, je ne savais pas qu'il t'avait toi ! Sinon je l'aurais envoyé chier depuis longtemps! " Elle se retourna et claqua son poing sur le mur. "Arrête Ruby ! Garde ton numéro de salope pathétique et triste pour une autre, ça marchera pas avec moi ! Je ne me sens ni blessée ni trahie, parce que justement je lui fais confiance. Je connais Lukas, il ne me ferait pas ça. " Ruby eut envie de pleurer, parce qu'elle ne voulait pas croire que son mec était un connard fini qui allait lui briser le coeur à un moment ou l'autre. Elle essaya pourtant une dernière tentative. "J'ai des SMS si tu me crois pas! " Elle entendit le rire de la jeune femme. "Garde les, connasse." Et elle s'en alla en claquant la porte. Ruby se sentit désemparée à ce moment là et envoya un message à Lacey pour la prévenir que ça avait complètement loupé. Elle ne me croit pas. qu'est ce qu'on fait ?


Tout cela aurait pu s'arrêter là, mais apparemment le message avait fait un peu le tour des filles de certaines classes, et surtout la sienne : Ruby était donc selon eux une petite pute carnassière prête à bouffer de la bite. Génial. Elle était en colère, et se sentait terriblement honteuse. Elle expliqua l'histoire entière à Melody et Yuki qui la soutinrent sans problème, et elle fut heureuse de voir qu'elle pouvait encore compter sur certaines personnes. Seul le groupe de Jessica et ses deux pouffiasses se permirent des remarques mais furent remises à leur place par Yuki. L'heure du midi ne tarda pas à arriver et les trois jeunes filles se dirigèrent vers leur table habituelle. Elle remarqua que Lukas et sa Diana était partie plusieurs tables plus loin et en s'installant, elle reçut le regard de plusieurs de ses amis. Ils étaient au courant. Elle soupira. Marshal la regarda. "C'est vrai ?" Lacey prit sa parole à la place. "Putain non. Vous allez pas vous y mettre ?" Ruby arrêta la jeune femme en posant sa main sur son bras, lui faisant comprendre qu'elle allait se défendre toute seule. C'était une grande fille. Ça lui faisait mal au coeur d'en arriver là ... Mais elle n'aurait pas cru que Diana aille crier cela sur tout les toits. "Non, tout ce que j'ai dis à Diana est vrai." Et elle ne s'attendait clairement pas à ce que ça fasse une affaire d'état. Kat' qui était là regarda Rubyet lui fit un sourire. "Moi je te crois Ruby. J'ai vu comment il te regardait. Et même si Lukas est quelqu'un de respectable, il peut faire des erreurs. Alors je te crois." Le reste de la tablée ne tarda pas à rejoindre l'avis de sa partenaire de danse et Ruby eut envie de pleurer, les larmes lui montèrent aux yeux et face à ça, Lacey lui fit un gros câlin, bientôt rejointe par ses autres amis. Elle rigola quand l'un d'eux essaya de la chatouiller et ce gros câlin collectif lui fit du bien.




Elle tenta par plusieurs fois d'aborder Diana pour parler avec elle, mais elle la fuyait chaque fois en lui lançant des regards noirs. Ruby était lassée de ça. Mais du coup Lukas ne lui envoyait plus rien. Elle ne recevait plus de SMS, il ne cherchait pas à lui parler ou quoi que ce soit. Dans un sens, ça l'arrangeait. De l'autre, tout ce qu'elle se prenait dans la tête était entièrement de sa faute. Il n'avait probablement rien dit à Diana, elle continuait de tout nier en bloc. Il ne traînait plus non plus avec le groupe. Et elle n'arrivait pas non plus à aller le voir pour lui claquer tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle en avait marre de lui et de ses gamineries. En faisant ce qu'elle avait fait, Ruby avait eut l'impression de briser toute les amitiés qu'il avait eut. La première semaine de cours passa lentement, elle arrivait doucement à prendre un rythme pour étudier et travailler. C'était assez tranquille. Elle formait un groupe avec Yuki et Melody pour travailler les balades, et c'était agréable de travailler avec les filles. Elles étaient devenues très vite de bonnes amies sur qui elle pouvait compter. Melody était simplement adorable, un peu effacée, mais toujours partante pour rire. Yuki était plus agitée, et n'avait pas vraiment sa langue dans sa poche. Elle pouvait vraiment compter sur elle, et elle en était heureuse.


Elle mentait à ses parents quand elle disait que tout allait bien le soir venu. Tout n'allait pas bien, mais elle gérait. Le problème serait bientôt réglé. Elle allait trouvé le moyen de mettre Lukas devant le fait accompli : tant pis si elle brisait un couple, elle ne pouvait pas continuer indéfiniment et il fallait qu'il prenne en main ses conneries un peu. Parfois elle se levait sans avoir l'envie d'aller en cours, sans l'envie de croiser cette connasse de Jessica qui n'arrêtait pas de la traiter, ni les regards noirs de Diana, ni l'absence d'attention de Lukas. Ca l'énervait autant que ça l'attristait et elle en avait juste marre de cela.


C'était enfin la fin de journée pour Ruby. Pour se changer les idées, Marshall lui avait proposé de jouer ensemble et la jeune fille avait accepté. Ils avaient marché ensemble vers la salle de classe, mais Ruby avait été prise d'une envie pressante et elle décida de confier son violon au jeune homme. "Je reviens dans moins de cinq minutes !" Il acquiesça en continuant de marcher tandis qu'elle courait jusqu'au toilettes les plus proches. Elle ne fut pas surprise d'y croiser Jessica et ses deux pimbêches dont elle n'avait pas retenu le nom. Elle se dirigea vers l'une des cabines mais Jessica la stoppa. "Attention, La carnassière est là." Elle souffla par le nez en jetant un regard noir à Jessica avant de se diriger vers la cabine. Elle était en train de l'ouvrir, voulant sortir de là au plus vite que la brune l'arrêta. "Ca te plaît d'essayer de foutre en l'air des couples ?" Ruby serra les poings mais décida de l'ignorer. « J'suis sure c'est pas la première fois que tu fais ça. » Elle allait se retourner pour espérer lui foutre une mandale mais ses deux pimbêches la prirent par le bras et l’empêchèrent de bouger. Elle essaya de se débattre en secouant ses bras désespérément. La jeune fille le sentait tout d'un coup mal et un rayon de panique arriva dans ses yeux noir de fureur. « Mais lâchez moi, qu'est ce que vous faites ! » Jessica eut un sourire malsain en sortant une paire de ciseau de son sac.La jeune fille paniqua un instant, restant interdite avant de recommencer à se débattre plus furieusement, mais la poigne des deux autres étaient plus forte et elle senti ses forces s'amenuir, elle tenta de se reculer quand elle approcha avec la paire de ciseau. « On va te donner ce que tu mérites. » Ruby était au bord des larmes, mais elle eut beau se débattre, rien n'y faisait. Elle ne tarda pas a entendre cliquetis des ciseau et senti des mèches tomber sur ses épaules, elle se débattit plus fort et Jessica s'éloigna pour admirer son œuvre. Ruby était épuisé de se défendre
, mais elles n'en avaient pas terminée. Elle ricanait comme des hyènes et elle se rapprocha avec un feutre. Ruby eut beau y faire, elle écrivit « Catin » sur son front. Elle essaya bien de se défendre mais à trois contre une c'était juste impossible. Elles finirent par la lâcher et elle tomba a même le sol des toilettes. Elles sortirent en rigolant à gorge déployé tandis que Ruby pleurait en regardant une partie de ses cheveux par terre, elles avaient coupé une bonne partie du côté. La jeune fille était éreinté physiquement et moralement, elle se recroquevilla en boule, ne trouvant le courage ni d'appeler quelqu'un, ni de partir. La jeune femme était traumatisée. Son téléphone sonna plusieurs fois, mais elle ne trouvait pas le courage de décrocher, encore trop bousculée par les récents événements. Pourquoi faisaient-elles ça ? Pourquoi le sort s'acharnait -il sur elle ?


Marshall passa bientôt le pas de la porte timidement. Il vit Ruby a terre, effondrée et se rapprocha rapidement vers elle en lui relevant le visage. Elle était en larmes et quand elle le vit elle fondit dans ses bras en s’accrochant à lui désespérément. « Qui t'as fait ça Ruby ? » Elle réussit à articuler entre deux sanglots. « Jessica et sa troupe. » Il la prit dans ses bras et essaya de la rassurer. « Je vais les tuer. » Elle pleura un peu plus, il enleva sa veste a capuche pour lui mettre sur les épaules et lui mit la capuche. « Tu as le courage de te lever ? On va aller voir Mr Sanders. » Elle secoua la tête et essaya de se lever mais ses jambes tremblaient encore. Il prit les cheveux restant au sol, et prit Ruby par l'épaule, l'emmenant doucement en cachant son visage dans la capuche. Il ne voulait pas qu'elle se sente honteuse face aux autres. Il passa devant Lukas et lui adressa un regard lourd en reproches. S'il avait fait le nécessaire Ruby n'en serait pas là. Il toqua à la porte de son oncle qui ouvrit son bureau. Quand il vit Ruby recroquevillé contre Marshall il les fit tous les deux rentrer précipitamment. Il enleva le capuchon de la demoiselle et une lueur de haine passa dans ses yeux. Il lui demanda qui lui avait ça, sa voix était rauque, preuve qu'il était en colère contre les personnes qui lui avait fait ça. Marshall répondit. « Jessica et sa troupe... » Il fit installer la jeune fille dans le fauteuil de son bureau Marshall restant proche d'elle. Il releva son menton avec douceur pour regarder dans ses yeux embués de larmes. Il lui fit un triste sourire. « Puce, si tu veux que je t'aide il me faut plus d'informations. Tu veux bien tout me raconter ? » Elle hocha la tête en s'essuyant les yeux, il lui tendis une boite de mouchoir. Elle regarda Marshall pour lui demander de rester silencieusement.


Elle lui expliqua tout du début. Sa rencontre avec Lukas, la soirée qui s'en était suivi et le fait qu'il l'avait embrassé. Elle décida d'être parfaitement honnête en lui disant qu'elle avait bu ce soir là, mais lui quasiment pas. Elle enchaîna sur la découverte qu'il avait une petite amie depuis longtemps et que du coup il l'avait trompé avec elle. Elle lui expliqua pourquoi elle voulait être honnête avec Diana,et comment cela avait dérapé. Elle lui expliqua la dernière semaine en détail. « Mais pourquoi tu n'es pas venu me voir ? On aurait pu résoudre cela Ruby ... » Elle baissa les yeux. Elle n'était pas venue le voir parce qu'elle avait honte d'elle. « Parce que j'ai eu honte... » Il l'enserra dans ses bras. « Tu ne devrais pas. » Il eut un soupire avant de se reculer. Maintenant il allait devoir convoquer tous ses gens dans le bureau. Il regarda la jeune femme avant de sortir un appareil photo et de regarder la jeune femme. « Je vais devoir prendre des photos ma puce. » Elle souleva la mèche qu'elle avait mis devant son front et tourna la tête, éloignant ses yeux de l'appareil photo. Il prit quelques photo avant de reposer l'appareil. Il prit son téléphone et contacta sa professeur lui demandant de ramener Jessica et ses deux acolyte tout de suite. Il appela aussi le titulaire des deuxième année pour lui demander de contacter de ramener Lukas et Diana au plus vite. Il voulait régler cette histoire ce soir. Il leur expliqua à chacun qu'il y avait eu un grave problème et que c'était suffisamment important pour exiger une pareille confrontation. En attendant il demanda à Marshall d'aller chercher un chocolat chaud pour Ruby. « Il faudra que tu reste dans la salle a côté tant que je les interroge tous, d'accord ? » Elle acquiesça et quand Marshall revint, ils passèrent tous les deux dans la salle avoisinante.




Chuck était légèrement énervé mais il désirait rester calme et objectif sur cette histoire. Elle ne le savait pas, mais il avait enregistré sur ton téléphone tout ce qu'elle avait dit. Tout pouvait être utilisé comme preuve et il allait faire son maximum pour que ses élèves comprennent dans quelle merde elles s'étaient fourrées. Il vit en premier sa collègue de musicologie arriver avec les trois filles qu'il avait demandé. Elle lui demanda quelle était l'urgence et il l'invita à passer dans la pièce d'a côté. Il désira commencer par l'une des acolyte de Jessica. « Assis toi je t'en prie. » Il vit sa collègue revenir lui demandant ce qui s'était passé et il montra du menton la porte. Il lui demanda de rester sur le côté, il valait mieux être deux dans ce genre de situation. « Bien. Tu peux m'expliquer ce qui s'est passé là, aux toilettes des filles ? » Il vit la jeune fille pâlir et regarder ses pieds. « C'était un accident, monsieur. » Il tourna son écran d'ordinateur devant la jeune fille, mettant une photo de Ruby dessus. Il la regarda l'air grave. « Un accident ? Couper un quart des cheveux d'une fille et écrire ''catin '' sur son front, c'est un accident ? » Elle devint encore plus pale que pale et sa collègue prit le relais. Essayant d'être suffisamment douce. C'était littéralement le duo Sully et Murdock. « Explique nous. » Elle releva les yeux. « On voulait juste lui faire peur … » Au bout de dix minutes, il réussit à obtenir les informations qu'il voulait obtenir de cette jeune fille. Ca ressemblait tout juste à une gamine s'étant fait embrigadé par une autre pour faire des conneries et il ne pouvait pas réellement lui en vouloir. Il l'a fit sortir et fit rentrer Jessica avant qu'elles n'aient pu échanger quoique ce soit. La jeune femme semblait pleinement sûre d'elle. Allait-elle démentir ? Il n'espérait pas. Son acolyte avait tout craché, mais il se doutait que ce qu'elle allait bâtir, c'était un tissu de mensonges éhonté pour enfoncer Ruby un peu plus.


Et il reprit son interrogatoire. La version de Jessica était bien différente. Selon elle Ruby les aurait agressé et tout cela n'était que de la légitime défense. Elle accusa même Chuck d'être vendu et non objectif parce qu'elle était sa nièce. Elle accusa de beaucoup de choses. Elle revendiqua aussi les attaques au nom de Diana, disant que c'était elle qui avait demandé de faire ça à Ruby. Et que de toute façon, tout était la faute de Ruby parce qu'elle allumait les garçon et faisait sa « chaudasse ». Aux yeux de Chuck elle était la pire personne. Ils la firent aussi sortir mais tout comme à son amie il lui indiquèrent de rester là et de ne surtout pas partir. De toute façon leur parents allaient forcément être prévenus. La troisième acolyte confirma les dire de la première, les deux suivaient juste Jessica comme un pauvre petit toutou et faisaient tout ce qu'elle disait de faire. En soit elle n'avait aucune personnalité. Ca l'énervait de voir que trois pauvres gamines s'en était prise à Ruby sous prétexte d'un garçon que Ruby n'appréciait même plus après tout ce qu'il avait fait. Mais il avouait être encore plus en colère contre ce dit garçon qui avait juste conduis tout cela là. Ils devaient encore attendre que Diana et Lukas arrivent, et en attendant, il alla voir Ruby, qui pleurait déjà moins. Marshall restait tranquillement avec. Il s'accroupit pour être à son niveau. « Tu viendras dormir à la maison d'accord ? Je vais voir avec ta prof pour reporter tes heures de cours pour toi prendre au moins ta matinée, ok ? » Elle hocha la tête. Un peu désemparée. Elle avait probablement peur que toute l'école soit au courant de cela. Avec l'aide de Marshall, elle avait réussi à enlever le mot Catin, même s'il était toujours un peu apparent. Il lui demanda alors si elle avait dit à ses parents tout ce qui s'était passé. Évidemment il en doutait puisqu'elle ne lui en avait déjà pas parlé par honte. Mais ils allaient devoir les mettre au courant. L'affaire était suffisamment grav
e pour que tout le monde soient pris dedans.


Il reparti bientôt dans son bureau , les deux dernières personnes étant là. Il préféra cette fois ci les garder à deux. Il les invita à s'asseoir et entouré de ses deux collègues commença à leur poser des questions. « Vous savez pourquoi vous êtes là ? » Ils hochèrent tout deux négativement la tête, un peu stressés et Chuck tourna une fois de plus l'écran vers eux. Ils furent tout les deux étonnés en voyant la photo de Ruby et il voyait une profonde tristesse chez les deux. « Ruby a subit cette attaque des mains de Jessica et ses deux amies. Sous les prétextes suivant , je cite. » Il descendit ses lunettes sur ses yeux pour lire sa feuille. « C'est une chaudasse, elle chauffe les gars, demandez à Diana, elle vous le dira. » Il vit Diana se tenir la bouche au bord des larmes. Au moins ces photos là leur firent de l'effet. Lukas se risqua à demander. « Elle va bien ? » Chuck eut un soupire. « Elle est en état de choc. Elles l'ont chopés dans les toilettes pour lui faire ça. Comprenez bien que cela est très grave au sein de l'école. Autant pour l'image que nous véhiculons que pour le bien être de tous les étudiants. » Diana fondait presque en larmes à présent, comprenant ce qui se passait. « Je ne pensais pas que ce que j'avais pu lui dire puisse aller si loin ,je suis désolé. » Sa collègue prit la parole. « Jessica à préciser que tu leur avais demandéDiana. » Diana fut tout d'un coup outrée. « Jamais ! Jamais je leur aurais demandé de faire ça !! » La jeune fille semblait complètement désarçonnée par cela. Elle semblait complètement chamboulée par la nouvelle et n'osait même plus regarder les photos de Ruby. Elle reprit après une petite pause. « Je voulais juste qu'elle ne tourne plus autours de mon petit ami. Elle a dit des choses sur lui qui sont justes fausses et … Et qui ont conduis à ça... » Chuck fut quelque peu outré et eut envie de réagir mais ce fut à ce moment là que Lukas décida de prendre la parole. Il regardait fixement les photos de Ruby, un peu en é
tat de choc, et il commença à parler assez lentement.


« Non Diana... » Elle se tourna vers lui et il la regarda en faisant un sourire triste. « Tout cela c'est de ma faute, pas de la sienne... Ruby ... » Il prit une profonde inspiration en pinçant l'arrête du nez, tentant de reprendre contenance face à ce qu'il allait dire. « Ruby a raison. Elle a été parfaitement honnête avec toi sur ce qui s'est passé. » La jeune femme s'éloigna abasourdie du jeune homme qui restait là, assis, se prenant la tête dans les mains, les coudes appuyés sur les genoux. Les adultes regardaient ça avec un air un peu triste. Tant de mensonges pour en arriver là … « Le soir de la fête, je l'ai ramenée... Oui elle avait un peu bu, mais moi non. J'ai .. Je l'ai embrassée. Et ensuite … J'ai continué de communiquer avec elle... Je voulais tout te dire, mais j'avais peur de ce que tu allais penser, de ce que tu allais dire … Alors j'ai attendu, mais … Ca a aggravé les choses … Quand Ruby t'as tout dis je ne sais pas … Je … Je me suis senti mal parce que j'avais blessé Ruby mais je lui en voulait de tout t'avoir dis … » Il prit une profonde inspiration les larmes aux bords des yeux. « Alors j'ai laissé coulé, mais.. Je ne pensais pas que ça irait aussi loin... Je suis tellement désolé …» Elle demanda si elle pouvait sortir de la pièce , se sentant mal, l'un des professeurs l'accompagna, laissant Lukas avec les deux autres profs. « Je ferais ce qu'il faut , je payerait ce qu'il faut payer, et si … Si quelqu'un doit être puni, ça doit être moi. » Chuck prit une profonde inspiration, en se tournant ers son collègue. « Ce n'est pas à nous de décider de qui sera puni. Mais tu n'es pas le seul coupable dans l'affaire. Il y aura forcément des répercussions. Le dossier va remonter au directeur. » Il vit le jeune homme hocher la tête avant de demander timidement. « Je … Je peux la voir ? Pour m'excuser ? » Il regarda la porte de la salle voisine. Il exprima ses doutes sur cela, Ruby n'allait probablement pas vouloir le voir avant un bout de temps. Sa collègue
revint. « Tu peux y aller Lukas. »


Il retourna chercher Ruby de l'autre côté, cette fois ci sans l'aide de Marshall qu'il congédia en remerciant chaleureusement. Il lui demanda de prévenir Lacey que la jeune fille ne rentrerait pas ce soir et qu'elle irait avec lui. Ruby retourna dans le bureau de son oncle et les professeurs lui expliquèrent la démarche qui allait s'en suivre. « Le dossier va remonter au directeur qui prendra les décisions nécessaire quant à leur punition. » Ruby releva les yeux. « Personne ne va être viré hein ? Je ne veux pas que des gens soient contraints de partir à cause de moi … » Sa collègue s'approcha de Ruby et posa sa main sur son épaule en la serrant doucement. « Ce ne sera pas de notre ressort Ruby, mais ta demande sera ajoutée, d'accord ? » Elle hocha la tête et Chuck put reprendre, lui expliquant qu'elle aurait quelques jours pour s'en remettre et que si elle le souhaitait, elle pouvait faire appel un conseiller psychologique.


Il était tard quand tout cela prit fin. Il congédia ses deux collègues avant d'emmener Ruby avec lui, la protégeant encore une fois avec un sweat pour les derniers élèves retardataires. Ils montèrent en voiture et il passa par son appartement, pour qu'elle puisse récupérer quelques affaires. Lacey les attendait en bas de l'immeuble et lui fila un sac avec quelques une de ses affaires avant de s’engouffrer pour lui faire un câlin. Elle ne lui avait rien dit, mais elle savait que cette étreinte voulait dire "Je t'aime fort ma Ruby, je suis désolé pour toi, et si tu as besoin de quoique ce soit dis moi, j'accours." Elle eut presque le retour des larmes aux yeux. Chuck prit ensuite la route jusqu'à sa demeure. Avec Callie ils vivaient dans un très beau loft bien placé. Ils avaient déjà pensé à acheter une maison mais cela faisait beaucoup de route pour lui se rendre à l'école et cela lui posait des problèmes. Il ne voulait pas passer des heures en voiture pour rentrer chez lui, c'était dans cette optique là qu'ils avaient choisis de vivre dans un loft. Puis ils étaient bien installés là où ils étaient. Leur voisins n'était pas chiants et le quartier était plutôt tranquille. Ils mirent à peu près une quarantaine de minutes pour rentrer chez eux et Chuck gara sa voiture dans le petit garage qu'ils possédaient. Il invita la jeune femme à la suivre. La fois dernières ils s'étaient retrouvé en ville et c'était la première fois qu'elle voyait leur loft. Ils avaient emménagé, il y avait à peine deux ou trois ans.


Quand Ruby entra dans le loft, elle fut étonné par toute la lumière qu'il dégageait. L'endroit était assez ouvert, avec de grand baie vite sans préavis, ce qui était assez impressionnant mine de rien pour une grande ville. Elle vit Callie arriver vers elle pour la prendre dans ses bras et elle répondit à son étreinte en la serrant tout aussi fort contre elle. Callie regarda la jeune fille avec un sourire un peu triste. "Je t'ai préparé la chambre d'ami, ma chérie." Elle la remercia et ne tarda pas à voir une petite tornade aux cheveux noirs venir se dissimuler dans ses jambes. Ren était leur deuxième adoption, beaucoup plus jeune que Danny pour le coup puisqu'elle n'avait que quatre ans alors que Danny avait deux ou trois années de moins que Ruby. Ils avaient adopté la petite il y a bientôt trois ans, la récupérant et la berçant sous leur aile. Elle s'agenouilla près de la petite fille qui lui fit elle aussi un gros câlin. Elle regarda ses cheveux avant de se tourner vers sa maman, elle se demandait probablement ce qui s'était passé , mais elle était trop timide pour oser demander, elle reparti donc en courant dans le salon. Chuck la suivit en la chopant au passage pour la balancer sur son épaule. Elle riait aux éclats tandis qu'il la chatouillait en la balançant gentiment dans le canapé. Ruby quant à elle accompagna Callie. "On va attendre Danny pour manger, mais si tu veux aller te laver avant, vas y, d'accord ?" Elle l'invita à la suivre dans les escaliers lui montrant la salle de bain avec une superbe douche italienne. Elle laissa la jeune fille seule en lui faisant un sourire avant de redescendre.


Elle fut heureuse de prendre une douche, c'était comme se débarrasser de tout ses problèmes. Elle n'avait pas osé toucher à ses cheveux, mais elle avait frotté fort son front. Si fort qu'elle s'en était irrité et que sa peau était rougie sur son visage. Mais la marque était partie et elle en fut heureuse même si cela lui faisait mal. Elle ne tarda pas à s'habiller. Lacey lui avait mit tout ce qu'il fallait dans son sac pour qu'elle puisse se sentir propre. Elle redescendit, elle se dirigea vers la cuisine pour aider sa tante à mettre la table, prenant les assiettes dans ses bras et allant les poser dans la salle à manger. La petite était venue aider prenant les fourchettes avec elle pour les mettre derrière Ruby quand celle ci posait les assiettes.


Elle ne tarda pas à voir un garçon passer la porte qu'elle estima être Danny. Il avait beaucoup grandi. Elle avait vu quelques photos de lui ,évidemment, mais dans sa tête, il était bien plus petit. Elle le voyait encore quelques années auparavant, il a la salua avec un grand sourire, pointant le côté de ses cheveux. « T'as les ciseaux qu'on dérapé ? » Elle eut un triste sourire, évitant de trop y penser tandis que son père lui adressait un regard plein de reproches, mais elle lui répondit gentiment. « Pas les miens ! » C'était fou ce qu'il ressemblait à Chuck. A croire qu'il était vraiment son père biologique pour le coup. Elle le vit passer sa main dans ses cheveux , tout gêné. « Ah... » Elle le rassura bien vite en posant sa main sur son épaule, elle ne pouvait décemment pas lui en vouloir.


Le repas se passa dans le calme. Callie connaissait un très bon coiffeur et lui proposa d'y aller le lendemain matin. Elle avait sa journée le lendemain et le week end suivait, ce qui l'arrangeait grandement. Elle remercia la brunette avec un sourire. Les jeunes débarrassèrent ensuite la table et la soirée se découla sans encombres .Même si Ruby voulu partir se coucher assez tôt, elle devait prévenir sa mère. Chuck lui laissa accéder à son ordinateur qu'elle la contacte par Skype. Elle se sentait un peu honteuse et demanda si Chuck pouvait rester avec elle, parce qu'elle avait peur de la réaction de sa mère. Il accepta, prenant une chaise tandis qu'elle appelait sa mère en simple appel. Elle répondit au bout de quelques sonneries son visage souriant s'affichant sur l'écran. "Bonsoir ma puce! Je me demandais quand tu m'apellerais ! Comment vas tu ?" Ruby prit une grande respiration. "Maman, il faut qu'on parle... J'ai eu un problème aujourd'hui." Elle vit le visage de sa mère s'inquiéter. Chuck prit la parole à côté d'elle. "Ne t'inquiète pas Grace, Ruby n'a mordu personne et pour l'instant les profs sont contents d'elle." Grace eut un sursaut en entendant la voix de Chuck et eut un petit sourire avant de regarder son écran. "Salut Chuck ! La webcam bug? Je ne vous voie pas." Chuck regarda Ruby qui activa finalement la Webcam, tournant légérement la tête pour cacher ses cheveux coupés. Grace regarda sa fille un instant , s'inquiétant de plus en plus. Elle lui demanda ce qui se passait et la jeune fille tourna la tête. Elle vit le visage horrifié de sa mère. "Ruby, comment tu as fais ça ?" Chuck prit la parole. "Ruby a eut un différent avec un groupe de fille qui l'ont ... Agressé dans les toilettes et lui ont coupé une partie de ses cheveux ..." Elle voyait le visage de sa mère se décomposait au fur et à mesure de ses paroles. Ruby ne sut quoi dire, elle avait les larmes aux coins des yeux. "Mais pourquoi ?!" Ruby prit la parole, un peu timidement et lui expliqua la
situation entière. Elle n'ommit aucun détail, essayant de tout lui expliquer avec le moins de mots possibles. "Ruby, tu aurais du nous en parler..." C'était la deuxième fois qu'on lui disait ça. Comme si c'était facile ! Ruby avait eut honte de ce qui lui était arrivé et elle avait pensé pouvoir s'en sortir. Elle doutait aussi que sa mère ou son père puissent y faire quelque chose, mais elle n'en pipa mot. Le visage de sa mère se fit répprobateur et elle sentit qu'elle était en colère. "En tout cas, ces petites garces, si je les chope je te jure elles vont passer un sale quart d'heure. Chuck, c'est quoi qui est prévu pour elles ?" Il eut un sourire un peu triste pour sa mère avant de lui répondre qu'ils n'étaient pas sur pour le moment et qu'il fallait attendre que le dossier avance. Elles pouvaient avoir un avertisement comme se faire virer de l'école, il n'était pas sur de ce qu'il pouvait se passer. Elle pouvait aussi demander réparation pour les dommages physiques et psychologique, et ça c'était assuré qu'elle aurait quelque chose. Chuck la rassura en lui disant qu'il s'en occupait et ferait son possible pour que ses filles aient une punition en conséquence, cela rassura Grace. Et après une dizaine de minutes à parler, elle laissa finalement sa fille pour que celle ci aille se reposer : la journée avait été riche en émotion.


Lorsque sa tête toucha l'oreiller, elle s'endormit presque aussitôt. Mais son sommeil fut agité, elle cauchemarda plusieurs fois, se réveillant au milieu de la nuit le souffle court. Elle était prise à des angoisse et elle se leva très tôt le lendemain, étant incapable de retrouver le sommeil. C'était encore l'aube et tiute la maison étiat plongée dans une lumière chaude et tamisé. Elle se dirigea directement vers la cuisine ou elle trouva Callie en train de préparer du café. « Déjà debout ma chérie ? » Elle acquiesça avec un petit sourire et elle s'installa Callie lui servant bientôt un café tandis que Chuck descendait quatre à quatre les escalier et prenait un rapide café. « En retard ! » Il avait encore les cheveux un peu humides, il salua Ruby avant de prendre un toast, d'embrasser sa femme avec passion, celle ci rigolant et de s'en aller en trottinant. « Je termine plus tôt ,lune de mes jours. » Elle eut un rire en répondant sur le même ton. « Je t'attendrais, soleil étoilé de ma vie. » Il la salua comme un prince avant de rapidement sortir du loft, prenant ses clefs de voitures accrochées. Elle eut un petit sourie avant de retourner sur sa nourriture, posant toats, fruits et autres victuailles délicieuses sur la table. « Tu vois Ruby, je crois que c'est ce qui te permet de savoir que l'homme que tu as choisis est le bon. » Ruby ne pus que sourire. Elle en avait de la chance, elle n'y croyait déjà plus. Elle mangea tranquille une tartine, n'ayant pas plus faim que ça. Danny ne tarda pas à descendre, prenant du lait dans le frigo avant de s'installer à table. Callie ne tarda pas à monter réveiller la plus jeune qui descendit les yeux encore tout pétillant de sommeil. Elle s'installa difficilement à table, Ruby l'aidant et lui préparant un chocolat chaud.


Danny ne tarda pas à partir, semblant en retard tout comme son père et Callie suite à ça ne tarda pas à regarder sa montre pour se rendre compte qu'il était temps de déposer Ren. Elles se mirent donc en route. L'école était à deux pas, elles y déposèrent Ren qui partit courir avec joie vers ses camarades. Callie se tourna ensuite vers Ruby. « Nous allons prendre le métro, ce n'est pas très loin. » Elle hocha la tête positivement en la suivant. Une chance pour elle, le métro avait un peu débondé, même s'il restait encore beaucoup de personnes et quelques touristes. Au moins elles n'étaient plus sur les heures de pointes et c'était plus vivable. Elles descendirent deux arrêts plus loin, Callie l'emmenant dans une rue commerçante assez atypique ou se trouvait le dit coiffeur sauveur de cheveux. Ruby avait porté un sweat à capuche tout le long, cachant ce qu'elle considérait comme un désastre. Pour dire elle n'osait même pas se regarder dans un miroir ou dans un reflet et passer sa main dans les cheveux lui semblait innaproprié et prohibé.


Elles passèrent bientôt la porte du salon et Callie fut accueilli par un homme qui s'empressa de venir lui faire la bise. Elle fit les présentations et Ruby lui serra la main avec un petit sourire. Elle enleva sa capuche dans un même temps et elle vit l'horreur dans ses yeux. "Oh le désastre capilaire." Elle baissa les yeux en se pincant les lèvres et il l'invita à s'asseoire devant un miroir, tournant autours de ses cheveux, il les manipulait entre ses doigts, passant sa main sur son cuir chevelu pour voir à combien s'était coupé et si s'était rattrapables. Il eut un petit soupir en regardant la jeune fille dans le miroir. "Bon. Côté solutions, nous sommes en manque." Il sourit à la jeune fille. "Mais il y en a quand même." Elle se pinca les lèvres en le regardant dans le miroir, tout à coup un peu inquiète. "On peut te couper les cheveux en mode garçonne." Il tendit légérement ses cheveux en arrière gardant la masse dans sa main pour lui donner une idée. Il dut voir son air effrayé. Elle tenait à ses cheveux longs, elle ne les avait jamais vraiment coupé court et passer à quelque chose qui allait être coupé au niveau de la nuque, ça lui semblait beaucoup trop. "Mais je vais être sincère ma puce , j'ai peur que ça te donne un air sévère." Callie l'écoutait attentivement et regarda la jeune femme. Elle lui demanda si en posant des extensions il ne pouvait pas garder la longueur des cheveux de Ruby. Il la regarda en manipulant toujours les cheveux de Ruby. "On devra toujours couper, et poser un nombre incalculable d'extension. C'est ... Plus temporaire disons. Surtout qu'elle va avoir les cheveux court, la pose sera beaucoup plus fragilisé car la colle va adhérer à pas grand chose." Il continua de manipuler un peu ses cheveux. "Sinon on peut passer sur un Half-hawk." Il montra à Ruby ou il allait raser. "Tu gardera tes cheveux naturels avec ta longueur actuelle." Ruby n'était vraiment sure d'elle, elle se tourna légérement vers Callie qui lui dfit un sourire encourag
eant. Elle lui demanda le temps que cela allait remettre à pousser. "Dépends de ton cheveux, mais il a l'air assez fort. Soit tu continue de faire des Half Hawk par la suite, soit tu joue avec une raie que tu passes de ce côté là pour cacher lors de la repousse. " Il prit un peigne et refit la raie de la jeune femme. "Généralement si tu veux ré-égaliser par la suite, on recoupe pour que ça garde une certaine forme. Surtout vu ta longueur impressionnante. Et ça sera toujours moins recoupé que si on t'égalise tout maintenant. C'est un bon compromis je pense." Elle hocha la tête, ça lui semblait être un bon compromis à elle aussi. Elle accepta la proposition du coiffeur qui eut un sourire. Il tapa dans ses mains ravis de pouvoir commencer. "Est ce que tu veux quelque chose en plus ? Généralement les Haf Hawk se marie bien avec les ombrés." Elle le regarda curieuse, lui demandant ce qu'il entendait par là. "On décolore les pointes, et on y met une autre couleur. Caude, froide, gris, plus foncé, comme tu sens." Elle réfléchit quelques instants. "Un gris ? Ou quelque chose de plus chaud ? Callie ?" Elle regarda la jeune femme qui réfléchit quelques instants avant de répondre "je verrais quelque chose de chaud, genre un roux, ..." Il lui demanda si ça lui convenait et elle acquieça. Dans un premier temps, il sépara les cheveux de la jeune fille pour délimiter la zone qu'il allait raser. Il parlait avec elle, lui demanda comment s'était arrivé et s'offusqua devant sa réponse. Il essayait de la garder distraite pendant qu'il faisait ses cheveux, mais malgré ça, il vit la jeune fille se tendre quand il actionna la tondeuse. Ruby tenta de se détendre mais fut surprise par la sensation de la tondeuse. Il la rassura et elle se laissa faire tandis qu'il tondait le quart de sa tête, rattrapant la catastrophe capillaire de la jeune fille. Il passa bien la tondeuse partout, et la jeune fille se laissa faire avant d'être emmené du côté des bacs à shampoing.


Elle avouait que se faire masser le cuir chevelu était très agréable. Elle ronronnait presque de plaisir, ça la réconciliait avec ses cheveux. Elle ne tarda pas pourtant à avoir ses cheveux essoréspour retourner devant le miroir. Il passait à la coloration maintenant. Callie lisait un magazine pendant ce temps là, regardant de temps en temps là où en était le coiffeur. Il préparait ses colo, psait l'oxydant pour décoller ses pointes. Pendant que le produit posait, il s'occupa de préparer les colorations. Il n'utilisait pas qu'une couleur, mais plusieurs. Elle le voyait préparé un rouge fondant, un orangé et un roux. C'était un grand bavard, et Ruby avait tout de même du mal à suivre le fil de la discussion tellement il partait dans tous les sens, mais elle trouvait sa amusant. Il ne tarda pas à aller lui rincer les cheveux, virant l'oxydant et laissant apparaitre des mèches blondes , quasiment blanche. Il commenca alors à appliquer les différentes couleurs, mèche par mèche.


Une fois le produit posé, elle n'eut plus qu'a attendre que la couleur prenne. Un troisième rincage plus tard et elle retourner s'asseoir devant le miroir tandis qu'il mettait en route le sèche cheveux. Elle se laissa coiffer, tandis qu'il redonnait du volume à ses cheveux et les passait tous bien du bon côté. Elle avouait qu'elle aimait beaucoup la tournure que ça prenait. "Et voilà la miss !" Elle se regarda dans le miroir avec un grand sourire. Elle passa sa main dans ses cheveux. "C'est génial !! Merci beaucoup !!" Elle ne savait pas comment le remercier de lui avoir sauvé ses cheveu, elle gardait sa longueur en adoptant un style particulier et qui lui ressemblait presque plus. Elle ne tarda pas à passer à la caisse avec Callie et fut contente de ressortir sans avoir à mettre de capuche. Elle prit un selfie avec Callie -parce que c'était l'une de ses tantes préférés, pour l'envoyer à sa mère et lui montrer ce que cela donnait à présent.


Ruby passa une partie de la journée avec Callie avant que ces deux là ne se séparent. Elle se sentait de meilleure humeur, le fait de changer de coupe lui avait redonné le sourire et elle aimait le résultat. Elle avait bien sûr de l'appréhension à retourner en cours. Elle se doutait que la raison de son absence avait fuité et elle osait à peine imaginer le regard de ses camarades à la reprise des cours lundi. Elle fut heureuse de s'étaller dans son canapé. Lacey n'était pas encore là mais elle voulait juste faire sa larve pour la soirée. Elle ne savait pas ce que faisait sa colocataire mais elle aviserait par la suite. La jolie brune ne tarda pas à passer la porte et posa ses affaires à l'entrée, avant de voir la jeune fille. "Sexyyyyy !" Ruby eut un rire tandis qu'elle s'affalait à côté d'elle et commencer a prendre ses cheveux et a jouer avec. Elle semblait tout excité par cette nouvelle coupe. Elle regardait les mèche dans la lumière. "J'suis jalouse là, ca te va trop bien !" Ruby eut un sourire et la remercia . Elle piqua le bol de céréales de Ruby , en prit une cuilléré avant de lui rendre de lui demander. "C'est quoi le programme ?" Ruby la regarda et haussa les épaules, reprenant elle aussi une cuilléré de céréale avant de répondre avec un sourire. "Série ?" Elle leva les bras au ciel avant de se lever pour revenir quelques minutes plus tard en pyjama avec un pot de glace dans les bras. "Va te changer, on a une soirée des beaux males de la série lààà que tu m'avais dis qu'il fallait qu'on regarde, à rattraper." Ruby eut un rire. Elle adorait Lacey, plus âgé, mais tellement drôle. Elle ne tarda pas à se jetter dans le canapé et elles passèrent un vendredi soir entre vielles à chat.
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Sam 25 Juin - 22:57
« Parents can only give good advice or put them on the right paths, but the final forming of a person's character lies in their own hands. »Chapitre VLe week end lui avait paru bien court. Et pourtant, Lundi était déjà là. Ruby avait la boule au ventre rien qu'a penser aller en cours. Elle avait un peu éviter tout le monde ce week-end, se contentant de films à l'eau ed rose, de série et de salades - parce que selon Lacey, ce n'était vraiment pas sérieux de bouffer tout le temps de la glace et qu'il fallait qu'elle équilibre tout ça. En sommes, un week end tranquille, mais uqi cachait pour la jeune fille un malaise grandissant quand à l'arrivée du début de semaine. Elle avait peur d'être mal perçue. Pire encore, elle avait peur des représailles, pourtant elle était censé être en sécurité maintenant, mais elle n'avait toujours pas confiance. Elle se leva ce matin là avec la boule au ventre, ne mangeant pas un bout tandis qu'elle se rendait en cours en compagnie de Lacey. Elles firent bipper leur passe, se séparant bientôt Lacey lui souhaitant bonne chance tandis qu'elle montait les escaliers en direction de sa salle. Elle avait normalement un cours particulier ce matin là, ce qui lui garantissait de ne croiser presque personne. Elle se promenait en gardant les yeux rivaient sur le sol, ne tardant pas à entrer dans la salle insonorisé. C'était toujours étrange de rentrer dans une pièce comme celle ci. L'oreille humaine était telement habitué à tout le temps entendre du bruit, que rentrer dans cette pièce ou rien ne filtrer semblait l'angoisser. La jeune fille se dirigea vers sa prof qui la salua avec un sourire avant de l'inviter à se mettre devant son pupitre.

La jeune fille s'y glissa, sortant son violon de son étui, le posant sur le côté en ramenant son instrument sur son épaule. Elle remonta sa main et attendit le signe de son enseignante pour commencer à jouer. Elle s'était entrainé assez longtemps sur son week end, travaillant et retravaillant ses partitions jusqu'a les connaitre par coeur. Elle avait passé pas mal de temps sur le solfège, essayant de tout bien comprendre pour ne faire aucune erreur. La prof ne tarda pas à l'arrêter pour mieux la guider. Sa main partait parfois cehrchait la notre trop basse et elle devait remonter son coude. Comme pour beaucoup d'instrument, toute la position de son corps était importante. Et tant qu'elle n'avait pas compris comment ce dernier devait se positionner, elle ne pourrait jamais bouger avec son violon correctement. Elle vit donc sa prof se lever et tourner autour d'elle tandis qu'elle continuer de jouer. Plusieurs fois elle repositionna son corps, poussant avec le bout de ses doigts son os pour qu'elle se redresse, sa main pour la remonter. La jeune fille ne tarda pas à tout comprendre et son jeu n'en fut que meilleur. Elle ne tarda pas à reprendre la partition du début, rejouant le morceau en se concentrant sur chacun de ses gestes. Elle fut reprise plusieurs fois encore, mais au bout de plusieurs reprise du morceau, elle avait comprit ses erreurs et jouait mieux. "Bien ! Ca m'a l'air compris sur un morceau simple, on va aller un peu plus loin." Ruby fut songeuse, le morceau n'était pas vraiment simple :elle le trouvait même plutôt délicat à jouer . Elle n'en dit rien cependant : elle savait que le niveau de l'école était élevé et qu'elle était là pour apprendre. Elle lui donna une nouvelle partition à travailler et l'invita à commencer à y regarder. Elle lui indiqua un passage facile qu'elle lui demanda de rapidement déchiffer pour le jouer. Elle apprendrait le reste de la partition pour leur prochain cours. Elle la fit jouer encore quelques minutes avant de juger que c'
était assez pour aujourd'hui et de la congédier. Elle lui donna deux partitions au final à travailler pour la semaine suivante. La jeune fille le garda sous lamain en remerciant sa prof avant de sortir de la salle et de laisser sa place au prochain élèves.

Elle travaillait rarement l'après midi, aillant généralement cours le matin et entrainement l'après midi. Sa semaine se diviser sur le travail des perfomances, du violon en général, mais aussi , et surtout, de la musique de chambre. Elle avait deux de ces cours par semaines et commençait dès le lendemain. Elle serait attribué avec une a deux autres personnes, généralement de cursus différents. Les couples étaient ensuite formé et travailler ensemble sur différents morceaux. Elle avait aussi une journée dédié à l'orchestral ou l'année entière se retrouvait. Cela devait commencer le mois prochain, elle avait donc pour le moment une journée supplémentaire pour travailler ses partitions, ce qui était assez pratique. L'heure du repas ne tarda pas à arriver tandis qu'elle s'entrainer sans relache dans une pièce à part. Elle décida finalement de se rendre à la cafétariat, même si son estomac était un peu noué de s'y rendre. Pour le coup, elle préférait que Lacey soit avec elle, ce fut tout naturellement qu'elle se dirigea vers la section de dramaturgie de l'école. Elle attendit à la porte, entendant par là des cris et des mouvements, elle se demandait presque ce qui s'y passait, mais elle était certaine que c'était un cours sur la prise de position dans l'espace. En soit ce n'était pas Chuck, ce dernier s'occupait de les travailler plus profondément sur la scène et s'offrait aux modules de chant. Même s'ils avaient tous un cursus assez français, à la molière, il n'en demeurait pas moins qu'ils apprenaient la dramaturgie à l'américaine, avec le standart des musicals et de broadway. Chuck avait fait pas mal de tour sur les planches depuis son retour à New York, accompagnant parfois Natasha.La porte ne tarda pas à s'ouvrir et les élèves sortirent du cours tranquillement, Lacey rejoingnant bientôt la jeune femme. Ensemble, elles se dirigèrent vers la cafétariat, la grande brune au teint mat l'encourageant en lui souriant.

Elle ne tarda pas à passer la porte et elle eut l'impression que tous les regards venaient droit sur elle. Les conversations semblaient s'être tut et des personnes parlaient à messe basse, elle prit une respiration avant de se rendre à leur table habituelle, y trouvant ses deuxièmes années préférés. Lacey s'exusa avant de se diriger vers un jeune homme qu'elle ne connaissait pas mais qui la fit sourire. Elle s'installa avec ses amis qui la saluèrent joyeusement. Elle fut complimenté pour sa nouvelle coiffure et aucun ne posa de questions. Elle supposa que Marshall leur avait expliqué et elle ne put qu'être reconnaissante envers lui : elle n'aurait pas été capable d'expliquer ce qui s'était passé sans pleurer ou se sentir mal. Diana vint bientôt s'installer avec eux, s'asseyant à l'opposé de la jeune fille. Il fallait qu'elle lui parle... Ce n'était pas sa faute ce qui était arrivé. Elle regarda rapidement autour d'elle, elle remarqua que Lukas était seul. Elle fut un instant attristé. Ils l'avaient mis à l'écart ? Elle ne voulait pas être la raison d'une dispute dans le groupe. Elle n'était que "nouvelle" dans le groupe et sur le coup elle se sentit très géné. elle n'osa rien dire, peut être parce qu'elle ne savait pas comment tout exprimer. Certains ne tardèrent pas à repartir et bientôt ils n'étaient plus très nombreux à table. Elle décida de changer de place pour se rapprocher de Diana. Cette dernière ne releva même pas le regard. "Diana ? ..." Elle se risqua à lui demander. Elle releva ses yeux un peu humide sur Ruby qui se sentit mal d'un coup. "Désolé Ruby ..." Elle eut un sourire. "Ce n'est pas ta faute Diana." Elle prit une légère pause pour trouver ses mots. "C'était normal de croire son petit copain plutôt qu'une fille que tu connais depuis moins d'une semaine. " Elle lui fit un sourire. "Ca va t'inquiète!" La jeune femme répondit à son sourire.

L'après midi passa doucement. Elle eut l'occasion de parler avec Diana et d'échanger avec elle. Elle appréciait la jeune femme, elle était en ramaturgie, en deuxième année aussi. Elle fut heureuse de voir qu'elle la défendait quand quelqu'un l'a regardait un peu de travers. Ruby s'entrainait sur son violon entre deux, elle profitait juste de l'instant. Elle aidait aussi la jeune femme à apprendre ses textes entre deux. Elle rentra chez elle vers vingt heure, heureuse de retrouver son canapé. A peine fut elle arrivé, elle recu un message. "Je suis terriblement désolé Ruby. J'aimerais qu'on puisse en parler." Elle hésita à répondre. Elle voulait lui dire merde, lu idire d'aller se faire voir. Mais elle savait que cette confrontation était inévitable. Elle lui répondit rapidement. "Tu ne me dois pas que des excuses. Tu en dois aussi à Diana." Elle recut une réponse quasi immédiate, elle n'eut pas le temps de poser son tléphone qu'il vibrait déjà dans ses mains. "Nous nous sommes expliqués. Ca te dit un Starbuck au coin de la 13ème ?" Elle pinca ses lèvres. Elle allait demander conseil à Lacey avant de faire quoique ce soit. Elle aurait préféré s'xpliquer avec lui à l'école, dans un coin, mais là ou il y aurait des gens. Elle ne voulait pas que cela ressemble de près ou de loin à un rendez vous. Lacey regarda rapidement les messages. "Tu veux que je vienne avec toi? " Ruby réfléchit quelques instants. "ça devrait aller, je saurais me défendre." Elle eut un sourire, répondant au jeune homme que c'était Ok. Il lui donna rendez vous pour trente minutes plus tard et la jeune fille remit sa paire de chaussures avant de sortir. Elle n'allait sûrement pas se faire désirer et préférer arriver en avance. Elle avait une quinzaine de minutes pour rejoindre le Starbuck et elle se dépécha d'y arriver, trottinant au milieu des badants et des passants. Elle hésitait encore à convaincre ses parents de lui acheter une trottinette ou quelque chose du genre pour elle se déplacer plus vi
te dans la ville. Elle verrait bien avec le temps !

Elle arriva au starbuck, faisant la queue pour aller se chercher une boisson. Elle avait ses petites habitudes et demanda un grand chocolat chaud viennois. Elle attendit ensuite quelques minutes et eut un grand sourire de la part du serveur qui apella son prénom, elle récupéra son gobelet avant de se diriger vers une petite table vide. Il la verrait bien de toute façon. Elle regarda son gobelet et eut un petit soupire d'exaspération en voyant un numéro de téléphone inscrit. Elle se demanda sur le coup si le serveur arrivait vraiment à conclure avec ça. Elle vit bientôt Lukas passer la porte et se dirigeait vers elle. Il vit sa boisson et elle le vit se mordre l'intérieur de la joue. Et oui garçon, tu n'arriveras même pas à lui offrir une boisson. Il s'excusa pour aller s'en chercher une, revenant quelques minutes plus tard avec son café, s'installant face à elle. Il fallait maintenant qu'elle ose le regarder. Il la dégoutait. Il l'énervait. Elle voulu juste en finir au plus vite, mais il prit la parole avant elle. "Je pensais que je serais arrivé en premier." Il eut un petit rire gêné, se frottant sa nuque. Et même si une partie d'elle le trouvait adorable avec ce geste, son autre partie lui rapellait que ce connard lui avait pourri l'existence en moins d'une semaine. Elle haussa les épaules. Elle ne voulait pas lui donner raison ou quoi que ce soit. Elle ne voulait pas lui montrer qu'il avait encore un peu d'emprise sur elle. Parce que malgré tout ce qu'il avait pu faire, elle le trouvait toujours un peu attirant. Un charisme naturel qui l'énervait au final au plus haut point. Son cerveau et son coeur rentrait en guerre tous les deux et ses hormones se déchainaient. "Je suis vraiment désolé, Ruby. Pour tes cheveux, pour le reste ..."

Ce fut probablement ce qui déclencha chez la jeune fille la sirène d'alarme. Il était temps qu'elle lui fasse comprendre ce qu'il avait vraiment fait. Elle eut un rire. Amer, froid et calculateur. Elle le regarda dans les yeux en soupirant. "Tu sais, je m'en fou complétement de mes cheveux au final. J'veux dire, je suis heureuse avec cette coupe, d'accord ? Le problème c'est pas mes cheveux Lukas, c'est tout ce que t'as fais." Elle vit qu'il essaya de rétorquer, mais elle lui asséna un regard noir en lui disant séchement. "Tu te tais, je fini." Ruby était quelqu'un qui était difficile de se mettre à dos, mais quand c'était le cas, il valait mieux se tasser dans un coin. Il commençait sincérement à lui taper sur le système avec son sourire parfait et sa gueule d'ange là. Publicité mensongère oui. Elle savait qu'elle n'aurait jamais du lui accorder un brun de sa confiance, elle l'avait senti depuis le début. Mais voilà, elle faisait aussi des erreurs, elle était humaine. Et elle se promit que cela n'arriverait plus. Le prochain gars qui l'intéresserait avait intérêt à lui montrer patte blanche avant de se présenter. "Parce que soyons franche un instant. T'as pas fait que le con avec moi putain, t'as trompé Diana, pendant combien de temps tu lui as menti ?" Elle calcula sur ses doigts en citant les mois pour bien lui montrer que cela faisait longtemps. "Juillet, Aout, Septembre. Trois mois." Elle serra les dents en serrant son poing sur sa serviette en papier. "Trois putain de mois pendant lesquels tu m'as envoyé des messages qui ne laissait rien présager au fait que tu avais une petite amie. C'était plutôt l'inverse en fait. Parce que c'était un putain de flirt. Tu bouffais dans un autre ratelier comme un chien." Elle cracha les derniers mots avec un certaine haine. On voyait que par tout son corps elle s'énervait. Mais elle n'en avait probablement pas terminé avec lui. Elle allait lui faire regretter chacun de ses gestes, chaque paroles, chaque sms, il allait les se
ntir passer comme des couteaux affutés. Elle détestait qu'on joue avec elle. "La pauvre Diana ne se doutait de rien pendant ce temps là ! Parce que MERDE. elle te faisait confiance ! Tu aurais vu sa tête quand je lui ai tout expliqué la première fois ! Elle ne me croyait pas ! " Elle eut un rire amer avant de reprendre, sans lui laisser le temps de réagir encore. "C'est vrai quoi ! Elle te faisait confiance au point de ne pas croire que le "parfait" Lukas pouvait ne serais ce que lui mentir. Elle croyait en toi putain. Et toi t'as juste joué au con en jouant avec moi pour détruire ça ! " Elle eut un soupire exaspéré en le regardant. "Tu me fais sentir coupable à cause de ça ! " Il essaya de rétoruqer sur ce point là, mais un autre regard noir l'en empécha. "Tu fermes ta gueule, je fini." Elle devenait peut être vulgaire, mais elle se sentait pousser à bout par Lukas. Il s'expliquerait après, elle terminait avant. "Mais dis moi Lukas ? Tu comptais lui avouer un jour ? Lui dire que tu flirtais avec moi ? " Elle vit son air coupable sur son visage et se balança en arrière sur sa chaise. Elle venait de tout lire sur son visage et ça l'énervait encore plus. Son rire sonnait si faux, si jaune. Elle s'en voulait tellement d'être tombé pour ça. Il répondit, se pincant les lèvres, surement pour trouver les bons mots. "... J'attendais... Que ... Hum... Ce soit sur. " Elle cracha . Il attendait qu'elle accepte de sortir avec lui pour rompre avec une autre. C'était encore plus abjecte que ce qu'elle pouvait penser. "T'es pire que ce que je pouvais penser." Elle se leva. Elle en avait marre. Cette discussion l'énervait. Elle avait envie de taper, de détruire. Elle se sentait quasiment salie, utilisé. Elle avait été si Naive qu'elle en rigola elle même. "T'es qu'un profiteur Lukas. T'étais prêt à me faire passer pour une menteuse, pour une pute, juste pour protéger tes arrières. J'hallucine comment tu peux être aussi égoiste." Elle prit le reste de son chocolat. Elle ne voulait
même pas le finir, elle préférait se barrer. Elle lui jetta sur le torse, de tout façon ce n'était plus brulant, mais au moins ça niquerais sa chemise. Elle prit son sac et sortit. Elle allait sortir fière, comme une reine. Parce que c'est ce qu'elle était. Une reine, une putain de reine de coeur qui allait juste broyer tout ce qu'elle voyait. Elle n'allait pas hésiter à faire remonter ça aux oreilles de sa tante. Valait mieux pas qu'elle engage plus tard un gamin comme celui là.

Au fond d'elle, elle avait envie de pleurer. Elle se sentait encore plus utilisé maintenant. plus naive qu'elle ne l'était déjà. Ce gars avait juste profité d'une faille pour la détruire encore plus. Comment croire encore que les gars n'étaient pas tous des salops après ça. Elle sentit qu'on la retenait par le bras. Elle savait déjà qui. Elle dégagea sa main avec force en reculant. "Ne me TOUCHE PAS !" Cria t'elle. Peut être que quelques badauts s'était retourné vers elle, mais elle n'en avait que faire. "Ruby, laisse moi t'expliquer." Elle rigola en se reculant encore plus, sa présence l'intoxicait, elle ne voulait plus avoir à faire à lui. "Y'a plus rien à expliquer, j'ai eu tout ce que j'avais besoin de savoir, merci." Il tenta une dernière fois mais elle l'arrêta. "Non Lukas. Vas te faire foutre, je veux plus avoir à faire à toi." Elle profita du feu passé au vert pour traverser le passage piéton. Il sembla comprendre parce qu'il ne la suivit pas à cet instant là. Elle rentra chez elle, presque vidé d'énergie. Elle lacha son sac à l'entrée et Lacey la regarda. Elle répondit à son interrogation silencieuse. "Juste un autre connard profiteur." Elle soupira. Lacey la regarda. Son téléphone vibra dans sa poche. Evidement, il l'apellait. Elle raccrocha directement. Lacey la regarda en haussant un sourcil. "Il s'est expliqué ?" Elle eut un rire amer , la rejoignant dans la cuisine en s'appuyant sur le comptoir. "J'en ai surtout entendu assez. Tu sais pas ce qu'il m'a dit ?" La jeune femme secoua sa tête négativement, attendant à ce que la jeune femme continue. "Qu'il lui aurait tout dis si on avait commencé à sortir ensemble." Lacey siffla. "Ah oui. Le gars qui se mouille pas quoi... Je le pensais pas comme ça tu vois." Ruby avait pris une tartine pendant ce temps là, grignottant rapidement. "Moi non plus." Elle eut un soupire. Elle ne voulait juste plus avoir à faire avec lui.

C'était relativement triste d'en arriver là. Elle ne voulait cependant pas couper Lukas de ses amis. Après tout elle était amie avec eux depuis moins longtemps que lui etelle ne voulait surtout pas qu'il le laisse de côté à cause d'elle. Elle avait parlé avec Diana qui lui avait dit que le cotoyer ne la dérangeait pas, elle voulait juste éviter d'être à côté de lui et de devoir lui parler. Dans cette idée elle parla longuement avec Marshall qui lui expliqua que Lukas avait fait quelque chose de pas du tout "bro" et que pour le coup c'était de lui même qu'il s'était eloigné du groupe. Elle eut un triste soupir en lui disant de lui "pardonner", l'affaire était entre elle, Diana et Lukas. Il rala quelque peu en lui disant qu'il s'en était pris à de la "famille", mais Ruby rala encore plus en lui disant que tu pardonnais ton frère quand il faisait une connerie.

Elle n'était par contre pas prête de lui pardonner.
© 2981 12289 0

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire Lun 4 Juil - 21:50


Ruby
Enzo
Louna
Grace
Lacey
Melody
Lukas
Marshall
Clint
Jessica
Diana
Chuck
Eillen
Callie

_________________
un truc machin chose
avatar
Admin
Messages : 146
Date d'inscription : 11/06/2013

Feuille de personnage
truc: tru
chose:
100/100  (100/100)
machin : machin

MessageSujet: Re: Ruby - L'histoire
Contenu sponsorisé

Ruby - L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Marinc :: Journal Enzo&cie-